ActualitéAsieEuropeTech

Xiaomi lance son opération séduction en Europe

Xiaomi part à la conquête de l’Ouest. L’entreprise qui est devenue la sixième marque mondiale de smartphone avec 60 millions d’unités vendues l’an passé, selon TrendForceouvre à partir de ce mardi une boutique en ligne pour les consommateurs situés en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Il s’agit cependant d’une entrée timide sur le marché européen puisque les smartphones Mi ne seront pas disponibles. Pour se tester, l’entreprise a fait le choix de ne commercialiser que quatre accessoires : le casque « Mi Headphones », le bracelet connecté « Mi Band », et deux batteries « Power Bank ». Cette stratégie correspond aux annonces de Hugo Barra, le vice-président de Xiaomi Global, lors du Mobile World Congress en mars dernier.

6e constructeur mondial de smartphones

En ce qui concerne les smartphones, la marque chinoise préfère en effet se concentrer sur l’Inde, qui devrait devenir le second marché mondial, derrière la Chine, mais devant les Etats-Unis, d’ici à 2016, selon eMarketer. D’ailleurs, Ratan Tata, le président émérite du géant indien Tata, a investi dans Xiaomi en avril.

Aussi, le faible nombre de brevets détenus par Xiaomi le ralentirait dans son expansion internationale, alors que les marques de smartphones se livrent depuis plusieurs années une guerre sans merci. Ainsi, selon Forbes, seuls 2 318 brevets auraient été déposés en 2014 par la firme chinoise, loin derrière Samsung qui en disposerait de plus de 11 877 rien que sur le marché chinois.

En attendant, avec ses accessoires, Xiaomi avance tout de même ses pions en Europe, et tente de faire connaître sa marque auprès du grand public en vue d’une probable future expansion. Fondée en 2010 par Lei Jun, Xiaomi est parvenu en l’espace de quelques années à devenir l’un des principaux acteurs mondiaux sur le marché des smartphones, notamment grâce à ses modèles d’entrée de gamme. L’an passé, l’entreprise est devenue le premier vendeur en Chine selon une étude d’IDC. Avec 12,5% de parts de marché, elle a ainsi dépassé Samsung.

Une valorisation à 45 milliards de dollars

Mais au-delà des smartphones, Xiaomi s’est également diversifiée dans toute une série d’accessoires connectés. La société a par exemple lancé un tensiomètre connecté en septembre 2014. Il s’est aussi positionné sur le marché des caméras sportives avec la «Yi», qui se présente comme un challenger de GoPro, vendue pour une cinquantaine d’euros.

Hors ses propres produits, Xiaomi s’est aussi diversifié en à coup de participations minoritaires ou d’acquisitions. L’entreprise a ainsi investi plus de 200 millions de dollars dans Midea Group pour se positionner sur le marché de la maison connectée, de même quand dans les vidéos en ligne avec des parts dans les plateformes chinoises Youku Tudou et IQiyi. Au final, Lei Jun annonçait en janvier que Xiaomi avait atteint les 12 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2014. Pour continuer à financer sa croissance, Xiaomi avait levé plus de 1 milliard de dollars un mois plus tôt, une opération qui a valorisé l’entreprise à 45 milliards de dollars.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Xiaomi lance son opération séduction en Europe”

  1. je ne comprends pas pourquoi Xiaomi ne vend pas ses smartphones dans les payés Européen,alors qu’il propose des produits de haute performance à bas prix des smartphones haute gamme qui peuvent même concurrencé le Galaxy S6 et l’iPhone 6.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This