Cyrille FrankData RoomDistribution

Les 6 atouts majeurs du M-commerce

Les analystes augurent d’un avenir radieux pour le commerce mobile, à mesure que les terminaux se diffusent.  Il faut dire que les atouts marketing du M-commerce sont nombreux.

EBay, tablait pour 2010 sur un milliard de dollars de ventes effectuées sur mobile. Il a doublé ce chiffre et projette de réaliser 40 % de ses ventes via un terminal mobile .

Selon GfK, 60% des téléphones mobiles en France sont connectés à Internet en 2010, même si 17% des Français se connectent réellement. Mais ce chiffre grimpe rapidement et atteindrait 41% en 2014 selon Forrester Research.

D’après l’institut Gartner, les smartphones représenteront 80% des mobiles vendus en 2012. Tendance confirmée par Morgan Stanley qui estime que, d’ici cinq ans, la connexion au Web se fera majoritairement via des plateformes mobiles (smartphones, tablettes tactiles…)

Autant de projections qui laissent présager un développement fort du M-commerce, lequel a des atouts indéniables :

– PERSONNALISATION ET FIDÉLISATION

La généralisation des nouveaux appareils mobile annonce
la dématérialisation des cartes de fidélité. Les applications de fidélisation sur mobiles sont amenées à se développer et à remplacer les cartes plastifiées qui encombrent nos portefeuilles.

borne interactive Intel
borne interactive Intel

Plus besoin d’imprimer les tickets de réduction à valoir sur un prochain achat dont le pourcentage d’utilisation est faible. Le mobile garde en mémoire les achats précédents et propose les réductions directement en magasin lorsque le consommateur se trouve dans le rayon, via une alerte sur son mobile. Ceci, grâce à la technologie RFID qui permet au mobile de communiquer à distance avec les puces électroniques des rayonnages.

Intel et Frogdesign proposent par exemple des bornes interactives qui mêlent écran tactile et technologie RFID, pour reconnaître les habitués de la boutique et leur proposer des offres sur mesure : articles, promotions… Ou leur recommander d’autres produits similaires ou complémentaires au produit scanné (cirages pour une paire de chaussures, consommables informatiques…)

– MARKETING GÉOLOCALISÉ

Foursquare fidélise ses utilisateursvia le fameux “check-in” géolocalisé. Ces derniers remplacent la carte de fidélité grâce aux aux réductions et avantages, obtenus sur présentation des médailles. Mais le ressort du système tient aussi à la valorisation personnelle tirée de l’obtention de ces récompenses : “regardez dans quels endroits chics ou branchés je sors…”

La diffusion de ces messages sur les réseaux sociaux assure la promotion marketing et contribue au recrutement de nouveaux clients. Grâce au mobile, les deux missions essentielles (et parfois contradictoires) du marketing sont assurées : fidélisation et recrutement.

foursquareLa géolocalisation peut aussi permettre de faire du push marketing, lorsque le client se trouve à proximité du magasin ou du restaurant. L’Oréal et Starbucks ont conduit une campagne marketing de ce type en Angleterre, en octobre 2010. Une base utilisateurs ayant accepté de recevoir des offres promotionnelles (opt-in) ont reçu des alertes leur proposant réductions ou bons plans, lorsqu’ils passaient à proximité de l’une des enseignes.

– ACHAT À DISTANCE

Le paiement mobile sans contact est la prochaine grande évolution attendue du M-commerce. L’idée est de pouvoir acheter un place de cinéma à proximité d’une affiche de film, de s’offrir un ticket de bus en approchant son mobile d’une borne extérieure etc.

La technologie dominante en la matière est celle de la communication en champ proche (Near Field Communication) permettant l’échange d’informations entre des périphériques jusqu’à 10 cm de distance. Elle est soutenue par les mastodontes de l’industrie électronique et mobile : Sony, Philips, Nokia, Samsung, Panasonic entre autres… La Ratp teste depuis plusieurs années un tel système de paiement. Il s’agit de pouvoir utiliser les téléphones mobiles munis d’une puce NFC comme une carte Navigo dans le métro ou le bus.

buyster
buyster

Côté consommateur, Toshiba vient d’annoncer l’embarquement de cette technologie dans les cartes SIM de ces prochains appareils.

Par ailleurs, les trois grands opérateurs mobiles SFR, Bouygues et Orange se sont associées pour développer avec Atos Origin une solution de paiement pour interconnecter directement les puces NFC des mobiles au compte bancaire. La technologie baptisée Buyster devrait être disponible en France mi-2011 et vise à concurrencer Paypal ou Google Checkout.

– COMPARAISON ET SUGGESTION DE PRODUITS

Le marché des code-barres scannables est en croissance rapide. Selon ScanLife, leader du domaine, il a augmenté de 700% en 2010.

EBay a racheté Laser rouge, une application pour iPhone en Juin dernier. Laser rouge permet de scanner les codes barres des produits en magasin, afin de recevoir une comparaison de prix à partir d’une base de données des commerçants. Une fonction également disponible sur l’application Tecca de Best Buy.

PriceMinister permet aussi à ses utilisateurs de trouver les meilleurs prix d’un produit en saisissant son nom ou son code barre sur pricemini.mobi.

Amazon quant à lui, propose depuis 2008 sur iPhone son application “Remember” qui vous suggère des produits similaires à celui que vous avez pris en photo, stocké à la fois sur votre mobile et sur votre compte Amazon. Un service de reconnaissance d’image qui rappelle lui aussi Goggles, non exclusif au shopping mais parfaitement adapté à cet usage.

– AIDE A LA VENTE VIA LA RÉALITÉ AUGMENTÉE

Le smartphone et sa caméra ou appareil photo intégrée permettent désormais de superposer des donnée visuelles et textuelles. Ceci peut s’avérer un outil décisif d’aide à la vente. Ceci n’a pas échappé à Ikea qui permet via son application de tester l’harmonie d’un meuble chez soi, avant de l’acheter. Voir la démo en vidéo

Les tags ou codes QR offrent aussi la posssibilité de proposer aux clients en magasin des informations contextuelles sur les produits : vidéo de démonstration, fiche technique, gamme des coloris etc.

Voir l’article : Réalité augmentée, promesse ou mirage ?

– RECOMMANDATION SOCIALE

La combinaison du shopping social et du mobile permet d’obtenir des informations ou d’échanger avec son environnement social, avant de procéder à l’achat. Dans son rôle rassurant, le mobile peut ainsi faciliter la vente de manière efficace.

sephora
sephora

MyShopanion par exemple permet de scanner les code-barres de produits, afin de lire les commentaires et évaluations des consommateurs avant d’acheter. L’outil permet aussi de communiquer avec ses amis avant, pendant ou après l’achat.

Sephora.com utilise la technologie MobileVoice de Bazaarvoice pour lire les avis et commentaires des clients ou de leurs amis, sur les différents produits du magasin. Et ce au moment ils procèdent à l’achat.

Lire l’article “Shopping social, petits achats entre amis

Le M-shopping semble promis à un bel avenir. Toutefois, pour que les usages décollent, il faudra le plus souvent revoir l’ergonomie des sites pour une lecture adaptée aux smartphones, et proposer des fonctionnalités adaptées véritablement à une utilisation nomade.

L’enjeu est de faire du mobile un nouveau canal de création de valeur et non pas simplement de déplacement, comme on a pu le voir chez les VPCistes entre catalogue papier et Internet. Car, si dans ce cas là, Internet a permis de réduire la marge en baissant les coûts, ce ne sera pas le cas, cette fois-ci.

Tous les articles du dossier e-commerce :

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

10 thoughts on “Les 6 atouts majeurs du M-commerce”

  1. Le m-commerce et ses nombreuses déclinaisons : social commerce, local commerce, e-coupons, QR code, solutions de paiement mobile… et la dématérialisation des cartes de fidélité ont un avenir radieux.

    L’explosion des iPhones et Smartphones va contribuer à démocratiser ces nouveaux usages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This