ActualitéArts et CultureBusinessEurope

Aurélie Filippetti veut à nouveau taxer le numérique pour financer la filière musicale

Lors du midem, la ministre de la culture, Aurélie Filippetti a souhaité renforcer le financement de la filière musique au travers d’un élargissement de l’assiette fiscale aux nouveaux acteurs de l’économie numérique et aux nouveaux usages: « Ce qu’il faut qu’on arrive à montrer, c’est qu’il y a un intérêt conjoint de l’ensemble des secteurs culturels à mettre en place un financement nouveau et innovant sur les nouveaux acteurs du numérique notamment, sur ceux qui ne sont pas encore soumis à l’assiette ou à travers un élargissement de cette assiette aux nouveaux usages »

« ce ne sont pas de nouveaux impôts, ça fait partie de l’exception culturelle que le président de la République a défendue à Bruxelles » conclue t elle.

Aurélie Filippetti a également ressorti le Centre national de la musique, qui s’appuyerait sur le déjà existant Centre national des variétés (CNV). Projet de Nicolas Sarkozy qu’elle avait enterré à son arrivée au gouvernement en déclarant au Monde « nous n’avons pas réellement besoin d’un nouvel établissement public, qui nécessiterait, en plus des ressources existantes, 50 millions d’euros »

Ce nouveau projet serait finalement financé notamment grace à la TST-D (taxe prélevée sur les télécoms et destinée au cinéma), et autres taxes, à découvrir?

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

18 commentaires

  1. remilanoes D’ailleurs elle a parlé aussi de taxer les maçons… Ils écoutent souvent de la musique piraté sur les chantiers! #VOLEURS #SACEM

  2. c4software elle a du passer un mauvais week-end, il faut la comprendre :)

  3. frenchweb la sacem a recupere plus de 800 millions d’€ en 2013 … #tondus

  4. frenchweb 19 des 20 films francais ont perdu de l’argent en 2013.

  5. frenchweb quand est ce que l’industrie de la #musique et l’état comprendront que la #Valeur ne peut être créée par les taxes? #digital

  6. frenchweb taxer le numérique ok.. Mais il faut s’en prendre au GAFA! Pas aux opérateurs qui eux aide la musique et le ciné #deezer #cineday

  7. Encore une ministre déconnectée de la réalité qui ne sais parler qu’augmentation de taxes!
    Je propose qu’elle finance cette nouvelle taxe avec son salaire,

  8. frenchweb À quand la taxe « marche à pieds » pour aller chercher son pain ?

  9. twitteuse2014 Yes, de plus la Sacem a déjà récupéré 800 Mi € en 2013 … frenchweb

  10. frenchweb elle en loupe pas une celle là. Elle veut pas prendre un peu des vacances?

  11. Je vois pas vraiment le besoin de financer la filière musicale vu la qualité de la production française de ces dernières années on voit bien que l’exception culturelle ne peut s’acheter (ca vaut pour le cinéma et la télévision aussi).

  12. Filippetti ne comprend rien à la révolution littéraire et artistique que représente Internet !
    Elle n’a pas compris que les nouvelles plateformes comme Amazon permettent de libérer l’écrivain du joug des éditeurs !
    Ces taxes ne sont là que pour protéger les éditeurs/producteurs bourgeois français…
    Une très bonne analyse à ce sujet faite par un écrivain : http://www.sens-public.org/spip.php?article1054
    Dans cet article nommé « Les Rentrées Littéraires et Mme Filippetti,
    Ministre de la Culture et romancière », Roberto Gac rappelle le
    conflit d’intérêts flagrant qui existe entre la fonction ministérielle
    de Filippetti et sa qualité de romancière éditée et payée par le groupe
    Lagardère, propriétaire de Stock….
    Pas étonnant qu’elle soit convaincue que la littérature n’est pas faite par les écrivains mais par les éditeurs ….

Bouton retour en haut de la page
Aurélie Filippetti veut à nouveau taxer le numérique pour financer la filière musicale
WeLink lève 4,2 millions d’euros auprès de OneRagtime
Airbnb
Airbnb vise jusqu’à 35 milliards de dollars de valorisation pour son IPO
Quelle est cette startup qui vaut 1 milliard de dollars pour Facebook?
FinTech et DeepTech au cœur de l’écosystème du Grand Est
Le commerce en ligne pèse 103 milliards d’euros en France
Vianova
Mobilité: Vianova lève 1,8 million d’euros auprès de la RATP