ActualitéBusinessTech

800 000 données personnelles piratées chez Orange

L’opérateur précise que les mots de passe n’ont pas été volés

Orange vient de faire savoir qu’il a été victime d’une intrusion dans sa base de données. Conséquence: 800 000 données clients ont été dérobées, soit 3% des clients d’Orange, indique PCInpact qui a révélé l’information.

« Orange a été la cible d’une intrusion informatique le 16 janvier 2014 à partir de la page ‘Mon Compte’ de l’Espace Client du site orange.fr », ce qui a donné lieu à « la récupération éventuelle d’un nombre limité de données personnelles », précise Orange.

Le Phishing, ce procédé de hacking sur les données clients des banques et opérateurs, porterait sur des données basiques: noms, prénoms et adresses postales des clients, mais « pas sur les mots de passe »,  a dit un porte-parole du groupe à l’AFP.

Orange a déposé plainte, a ajouté le porte-parole.


5 commentaires

  1. Bonjour,

    Petite faute de frappe, c’est « Phishing », et non « Pishing » ;)

    Pirmax.

  2. CharlottePytel celiadesgalier j’ai vu ça ! Mais ils n’ont pas accédé aux mdp heureusement

  3. datarmine frenchweb Combien faudra-t-il d’incidents en France avt qu’on traite enfin la #protectiondesdonnées personnelles comme 1 risque?

  4. frenchweb ET y’a une tête qui est tombée chez Orange ? Genre le développeur qui a codé ça à l’arrache ?

  5. __justAfact__ maintenant avec ta box en bois plus de problème ! ^^

Bouton retour en haut de la page
800 000 données personnelles piratées chez Orange
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie A] Unkle lève 10 millions d’euros pour assurer les propriétaires et se porter garant des locataires
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France