ActualitéBusinessTech

Avec Viv, Samsung veut un assistant plus intelligent que Siri

  • Dag Kittlaus, Adam Cheyer et Chris Brigham, fondateurs de Viv, ont développé Siri, tombé dans le giron d’Apple en 2010.
     
  • En 2015, Samsung a enregistré un chiffre d’affaires de 152 milliards d’euros, en baisse de 2,7% sur un an.
     
  • Apple avec Siri, Amazon avec Echo et Google avec Assistant figurent parmi les principaux concurrents de Viv.

 

 

Samsung a conclu l’acquisition de la start-up californienne Viv Labs, spécialisée dans l’intelligence artificielle. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées.

Viv Labs a été fondée en 2012 par Dag Kittlaus, Adam Cheyer et Chris Brigham. Les trois hommes ont développé Siri, tombé dans le giron d’Apple en 2010 pour en faire son assistant vocal par défaut sur les iPhone et les iPad. 

Deux ans après l’acquisition de Siri par la firme de Cupertino, les créateurs de Siri ont décidé de quitter Apple pour créer Viv, un nouvel assistant vocal personnel capable de répondre à des requêtes plus complexes par le biais de l’intelligence artificielle. 

Face à Siri qui se contente d’effectuer des recherches en ligne ou de répondre aux questions de l’utilisateur avec des phrases automatiques, Viv va plus loin en étant capable de se connecter à des services tiers pour favoriser les interactions entre les utilisateurs et les applications. «Contrairement à d'autres services existants basés sur l’intelligence artificielle, Viv a une compréhension sophistiquée du langage naturel, des capacités de machine learning et des partenariats stratégiques qui permettra d'enrichir un écosystème de services plus large», précise Injong Rhee, CTO de la division Mobile Communications Business chez Samsung Electronics. Du mobile à l'IoT, il n'y a qu'un pas que pourrait franchir Samsung en utilisant Viv pour sa solution domotique SmartThings, rachetée en 2014 pour près de 200 millions de dollars.

Samsung face aux assistants vocaux d'Apple, Amazon et Google

L’acquisition de Viv Labs doit permettre à Samung de renforcer ses compétences en matière d’assistance vocale sur l’ensemble de ses produits électroniques, notamment les smartphones, les téléviseurs et les réfrigérateurs. La firme sud-coréenne possède déjà un assistant virtuel avec S Voice, disponible sur ses mobiles Galaxy, mais ce dernier peine à se distinguer face à Siri. En 2015, Samsung a enregistré un chiffre d’affaires de 152 milliards d’euros, en baisse de 2,7% sur un an.

Outre l’assistant vocal d’Apple, les géants du Web se sont positionnés sur ce marché au cours de ces dernières années. Dès 2014, Amazon avait dévoilé Echo, une enceinte intelligente pour la maison. Plus récemment, Google a répliqué à l’offensive de la marketplace en lançant Google Assistant sur son application de messagerie Allo.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This