ActualitéTransport

Avec Waze Rider, Google va-t-il concurrencer Blablacar?

Quelques mois après avoir ouvert son service de covoiturage RideWith, Google vient de lancer sur le Play Store d'Android l'application Waze Rider. Reposant donc sur Waze, la start-up de trafic et de navigation communautaire rachetée en 2013 pour plus d'un milliard de dollars, ce service propose à ses utilisateurs de trouver des conducteurs de voiture prêts à prendre d'autres passagers.

Concrètement, l'utilisateur renseigne le trajet qu'il souhaite effectuer. Lorqu'un autre membre du service disposant d'une voiture effectue ce même trajet, il reçoit alors une notification l'indiquant q'un covoiturage est possible. Le paiement reversé par le passager permet alors de couvrir une partie des coûts du voyage. Il ne s'agit donc pas d'un service de chauffeurs professionnels, mais bien de covoiturage.

50 millions de «wazers» dans le monde

Selon 9to5Google, l'application est actuellement téléchargeable en Israël. Et, sur sa page, Waze Rider précise que le service n'est actuellement disponible qu'en version test dans certaines zones géographiques. Mais il est possible qu'il soit étendu à d'autres marchés puisque Waze revendique une communauté de plus de 50 millions de «wazers» (utilisateurs) dans le monde. Reste à savoir dans quelle mesure Waze Rider concurrencera le poids lourd du marché Blabacar qui compte 20 millions de membres dans plus d'une vingtaine de pays.

Outre ce service de covoiturage, ce n'est pas la première fois que Waze s'intéresse aux transports de passagers. Un partenariat avec Lyft, le concurrent d'Uber aux Etats-Unis, a été annoncé en janvier afin de développer plusieurs passerelles entre les deux applications, pour les chauffeurs et les utilisateurs.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Avec Waze Rider, Google va-t-il concurrencer Blablacar?
FinTech : Bling lève 10 millions d’euros pour exporter son service de cash-on-demand
Netflix, Amazon… : le gouvernement britannique veut réguler les plateformes comme les chaînes de télévision
Après Instagram, Facebook mise sur WhatsApp pour assouvir ses ambitions dans l’e-commerce
Le ciblage publicitaire en ligne, au cœur du modèle économique des géants de la Tech, décrié en Europe
Le programme français Blast sélectionne 20 projets de startups dans l’aérospatial et la défense
E-commerce: quels sont les bons (et moins bons) côtés de la vente en direct sur Instagram?