ActualitéArts et CultureTech

[Exclu] Bandsintown cède sa filiale française Cellfish Media

Créée en France par Fabrice Sergent et Julien Mitelberg, à l’issue de la cession de Club Internet à Deutsche Telekom, Cellfish Media a mué en quelques années, pour devenir un groupe international rebaptisé Bandsintown.

La société, dont le siège est à New York, offre aux annonceurs l’accès à plus de 19 millions d’utilisateurs, fans de musique et de concerts. Bandsintown est utilisée par 300,000 artistes (60% des artistes en tournée, 83% du Billboard top 100) pour promouvoir leurs dates de spectacles auprès de leurs fans sur les principaux réseaux et media sociaux.

De son coté Cellfish Media a développé en europe une activité de diffusion de contenus mobiles au travers des principaux opérateurs telecom. L’entité européenne qui réalise un chiffre d’affaires de plus de 50 millions d’euros, avec 150 collaborateurs à Paris et Düsseldorf, vient d’être cédée à son management et dirigeant Nicolas d’Hueppe, accompagnés du fonds d’investissements HDL Europe.

Pour Fabrice Sergent, Co-Fondateur et CEO de Bandsintown Group « Notre ambition pour Bandsintown exige de la concentration et des ressources : nous souhaitons accélérer la croissance de ce qui est devenu le leader mondial de la découverte de spectacles avec ce qui est devenu le leader mondial de la découverte de
spectacles sur Iphone, Android et Facebook. Cela n’est plus compatible avec le maintien d’une activité très différente basée en France»

Cette cession permet un recentrage du développement de Bandsintown aux Etats Unis et l’intérêt d’offrir une autonomie nécessaire à la croissance de CellFish en Europe.

Bouton retour en haut de la page
[Exclu] Bandsintown cède sa filiale française Cellfish Media
Redressement judiciaire pour Sigfox, à la recherche de nouveaux acquéreurs.
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange