Actualité

[Baromètre Viadeo] Vague de déprime chez les dirigeants du web français ?

Prévisions de chiffre d’affaires, investissements, perspectives de recrutement… Le moral des entrepreneurs du web français semble définitivement morose… C’est en tout cas ce que tend à révéler les résultats de la quatrième édition du « baromètre trimestriel des dirigeants et créateurs du net français », réalisé par Viadeo en partenariat avec Satellinet.

En effet, d’après l’étude :

  • A peine plus de la moitié des personnes interrogées (52,7%) se déclarent optimistes pour leur activité dans les 3 mois à venir. Une tendance fortement à la baisse puisque ce chiffre atteignait les 83% au trimestre précédent, soit une chute de près de 30 points.
  • Seule la moitié des répondants tablent sur un CA en hausse dans les 3 prochains mois. Soit une baisse de 14 points par rapport au trimestre dernier.
  • La déprime continue. Les prévisions de hausse des investissements sur le web concernent seulement 35,2% des interrogés, contre 45,2% au trimestre précédent.
  • Enfin, 15,4% des personnes sondées estiment que leurs effectifs pourraient baisser au cours du prochain trimestre. Ils n’étaient que 4,8% lors de la précédente édition. Ce chiffre doit toutefois être relativisé. En effet, près de 55% des répondants estiment que leurs effectifs resteront stables dans les trois prochains mois.

L’étude a été menée auprès de 2 000 personnes entre le 29 novembre et le 19 décembre dernier. Ces personnes ont été sélectionnées selon les informations qu’elles ont renseignées sur leur profil, et sont PDG, DG, fondateurs et/ou créateurs dans le secteur « Internet/multimédia ». Elles ont toutes des responsabilités commerciales.

Un commentaire

  1. En même temps, la catégorie « Internet/Multimédia » doit regrouper tellement de profils de sociétés différentes…

Bouton retour en haut de la page
[Baromètre Viadeo] Vague de déprime chez les dirigeants du web français ?
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs