ActualitéManagementWebinars

[Best-of Atelier FrenchWeb] Bien se développer à l’international

« Spécial développement à l’international ». C’était le thème du dernier atelier FrenchWeb organisé jeudi 28 mars chez Criteo, lors duquel Olivier Fecherolle, Directeur Général de Viadeo et Clément Cezard, Chief Business Development Officer chez Deezer, ont partagé leur expérience pour élaborer les facteurs clefs de succès pour réussir son développement international.

[h5]Recruter en local [/h5]

Parmi les critères de sélection des territoires dans lesquels il pouvait s’implanter, Deezer s’est avant tout intéressé à l’aspect consommation de musique de chaque pays, leur capacité à souscrire à des modèles payants, mais également la maturité technologique des consommateurs (applications, etc.).

« La force d’une technologie comme Internet est que l’une fois que vous déployez un service dans plusieurs langues, lorsque vous avez un bon déploiement et un bon système de paiement, rien ne vous empêche d’ouvrir votre service dans la totalité d’un continent. » explique Clément Cezard de Deezer, qui a au final développé une centaine de pays en moins d’un an.

Toujours selon Clément Cezard, cette rapide expansion est en partie due au déploiement des équipes locales. Il rappelle ainsi que l’un des challenges d’un développement à l’international est avant-tout de trouver les bonnes personnes dans chaque pays, « ce qui parait évident dans un premier temps mais avec les différences culturelles entre chaque pays, c’est plus complexe », mais également que ces personnes aient des tempéraments qui aiment le changement, indépendants et en même temps multi-players.

Aujourd’hui, toute la partie Europe de Deezer est pilotée depuis Paris, tandis que le reste (Amérique du sud, Asie…) a été piloté localement depuis des lieux-clés comme Singapour ou Sao Paulo, explique Clément Cezard. Il existe une différence de prix entre les pays en fonction de plusieurs critères: niveau de vie, facilité de connexion à Internet, etc. Un forfait à 10€ en Europe de l’Ouest va par exemple coûter 7€ en Europe de l’Est et 5€ en Afrique du Nord.

Pour que cela fonctionne bien, il faut véritablement s’appuyer sur le savoir-faire local, rappelle une dernière fois Clément Cezard. Chaque équipe sur place doit pouvoir gérer le marketing, le business développement, les aspects juridiques, etc.

La keynote de Clément Cezard de Deezer:

[h5]Accélérer sa densité de réseau[/h5]

Olivier Fecherolle, Directeur Général de Viadeo, croit lui aussi fortement à la prédominance du local dans la réussite internationale.

« Nous n’aurions eu aucune chance de réussir en Chine si nous n’avions pas fait appel à une équipe chinoise » déclare-t-il.  Viadeo a voulu dès le début s’orienter à l’international, vers les pays émergents. Fin 2007, Il achète un « local player » en Chine, qu’il finance grâce aux revenus développés en France. Le réseau social a ainsi profité de l’expérience d’une équipe chinoise, qui développait un site dédié aux chinois, avec des fonctionnalités spécifiques et une approche du réseau fondamentalement différente du secteur français.

« Il faut aller plus vite que les autres ». Pour protéger son savoir-faire lorsqu’on s’implante dans un pays très rapide en innovations, comme la Chine, il faut faire en sorte d’accélérer sa densité de réseau, afin de créer un effet de masse et de donner envie aux « non-inscrits » de rejoindre à leur tour le réseau.

En Russie, Viadeo a eu également la conviction qu’il serait très difficile de réussir en Russie sans s’accrocher à un acteur local. L’idée a donc été de s’allier à un groupe média, en coordonnant les équipes et les connaissances techniques et en dialoguant beaucoup pour trouver les meilleures solutions de développement sur le pays. Encore une stratégie locale payante.

La keynote d’Olivier Fecherolle de Viadeo:

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
[Best-of Atelier FrenchWeb] Bien se développer à l’international
Face à la Chine, les États-Unis poursuivent leur révolution technologique militaire
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM
Covid-19: l’activité du numérique en recul de 4,6% en 2020, prévoit le Syntec
Grab et Gojek sur le point de réaliser la plus grande fusion Tech d’Asie du Sud-Est?
« Les acteurs les plus technologiques sortiront gagnants de la consolidation des services de paiement »
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners