Actualité

[3 questions à] Eventbrite : « Plus de 30 millions de dollars investis dans notre technologie »

Eventbrite, spécialiste américain de la billetterie en ligne, a récemment revendiqué avoir passé le cap des 100M de billets traités.

Basée à San Francisco et co-fondée en 2006 par le français Renaud Visage, la start-up permet aux internautes de planifier, promouvoir et vendre en ligne des billets pour tous types d’événements. La société compte parmi ses investisseurs : Tiger Global, Sequoia Capital, DAG Ventures ou encore Tenaya Capital. Sa dernière levée de fonds s’est élevée à 50M $.

Frenchweb, revient, en trois questions, sur cette croissance avec Marion Gamel, Vice Présidente Marketing Europe, Moyen Orient et Afrique.

[FW] Eventbrite revendique désormais 1,5 milliard de dollars en ventes de billets. Comment expliquer cet engouement ?

Marion Gamel : « Ce succès est le fruit d’un investissement important et ininterrompu dans trois domaines. D’abord la technologie. Nous avons investi plus de $30M dans notre technologie, 50% de nos employés sont, ou bien, des ingénieurs/développers ou des managers de produits. Le résultat c’est que notre offre est solide, intuitive, complète et innovante.

L’autre axe concerne le soutien à nos utilisateurs. Nous offrons un soutien par téléphone et email 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7, aux organisateurs d’événements, comme aux participants. Rares sont les sociétés qui proposent cela.

Enfin, nous privilégions l’innovation. Les événements sont de façon inhérente très sociaux, nous sommes donc à la pointe de l’intégration des événements et des réseaux sociaux, ce qui permet aux participants de voir qui de leurs contacts vont à certains événements (lancement de « qui y va » en février 2013 en France, et qui permet aux organisateurs d’événements de transformer leur public en mini promoteurs, sans aucun coût). Par ailleurs, nous avons lancé deux applications pour smartphones. La première « Entry Manager » permet aux organisateurs de transformer leur smartphone en scanner pour faciliter l’entrée des participants à l’événement. La deuxième, l’app Eventbrite, permet aux participants d’avoir leur billet dans leur téléphone, de consulter des infos sur l’événement où ils se rendent à n’importe quel moment, et de découvrir et acheter des billets pour des événements alors qu’ils sont hors de chez eux, de façon impulsive. Déjà, 1/4 du trafic sur le site Eventbrite vient du mobile, et la conversion de visite à acheteur est 60% plus forte en provenance des visites à partir des portables. Les pages d’événement reçoivent beaucoup de trafic de 17h à 21h venant des portables ainsi que le jeudi et le vendredi qui sont des « mobile days ».

[FW] Qu’en est-il de la monétisation de votre solution et du chiffre d’affaires d’Evenbrite ?

Marion Gamel : « Notre chiffre d’affaires est une information confidentielle. Toutefois, voici les coûts entrainés par notre solution. Eventbrite est entièrement gratuit pour les événements gratuits. Pour les événements qui vendent des billets, Eventbrite facture 2.5% du prix du billet ou 0.75 € par billet. Le tout maximise à 7,5 € par billet. Donc si vous organisez un événement dont les billets valent 2000 € par exemple, nous ne vous facturerons pas plus de 7,5 € par billet. »

[FW] Quels sont vos prochains axes de développement ?

Marion Gamel : « Eventbrite a cette spécificité de ne pas se concentrer sur un seul genre d’événement (conférences, sport, musique…). Le fait que notre plateforme soit utilisée par tous les types d’événements, de toutes tailles, du cours de cuisine au festival de musique pour 50 000 personnes, nous permet de créer des produits initialement pour un type d’événement, et d’ensuite les adapter à d’autres types d’événements, ce qui enrichit sans arrêt l’expérience des organisateurs et des participants et nous donne une compréhension horizontale des besoins des organisateurs.

Par ailleurs, nous ne cessons d’améliorer l’intégration avec les réseaux sociaux à partir de notre plateforme web pour augmenter la vente de billets. Nos solutions portables sont également notre focalisation car nous savons que c’est le présent et l’avenir de la consommation d’événements.

Ainsi, nous espérons lancer en Europe la solution « at the door » qui permet aux organisateurs de vendre des billets à la porte de leur événement en utilisant leur iPad et un système qui permet le paiement par carte bancaire.

Enfin, nous travaillons sur des caractéristiques de notre offre telles que la possibilité de choisir son siège à un événement, afin de pouvoir répondre à la demande des organisateurs d’événements avec sièges numérotés. »

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

3 commentaires

[3 questions à] Eventbrite : « Plus de 30 millions de dollars investis dans notre technologie »
Pourquoi la démocratisation de la réalité virtuelle passera par le monde professionnel
RH: la valorisation d’Automation Anywhere atteint 6,8 milliards de dollars après une nouvelle levée
Elon Musk dévoile le « cybertruck », un pick-up blindé 100% électrique
5G: la France lance enfin la procédure d’attribution des fréquences
Uber étend son activité publicitaire aux toits des véhicules des chauffeurs
[DECODE] Comment Carrefour veut devenir le leader de l’e-commerce alimentaire à l’horizon 2022
Copy link