ActualitéBusinessFinTechTech

Bientôt le divorce entre Orange et le Crédit Agricole?

Prévue pour début 2017, la banque mobile d'Orange commence à prendre forme depuis le début de l'année. Encore à l'état de projet en janvier, Orange Bank a pris davantage de relief fin avril avec le rachat de 65% du capital de Groupama Banque, filiale de l'assureur Groupama, par l'opérateur français. En s'appuyant sur cet investissement, Orange se met en ordre de bataille pour lancer sa banque 100% mobile dès l'année prochaine. D'ores et déjà, le groupe français s'est fixé l'objectif d'atteindre les 2 millions de clients et vise un chiffre d'affaires de 400 millions d'euros à l'horizon 2018. 

Cette arrivée programmée de l'opérateur historique dans le secteur bancaire est vue d'un mauvais oeil par le Crédit Agricole. Et pour cause, Orange a débauché André Coisne au mois de juin, qui n’est autre que le directeur général de BforBank, la banque en ligne du Crédit Agricole. A terme, il doit prendre la tête de la future banque mobile d’Orange. Dans ce contexte, l’opérateur n’apparaîtrait plus comme un fournisseur aux yeux du Crédit Agricole, mais bien comme un concurrent.

Le Crédit Agricole veut accélérer dans le paiement

Depuis, les manoeuvres sont surveillées de près par le Crédit Agricole. Pour se positionner, le groupe vient également d'opérer une réorganisation de ses activités dans le domaine des paiements avec la création de Crédit Agricole Payment Services. Cette nouvelle structure a vocation à dynamiser les offres de l'établissement financier en matière de paiement.

Au début de l'année, le Crédit Agricole a également participé au tour de table de 2 millions d'euros de la start-up Linxo. Cette dernière est spécialisée dans la gestion des comptes bancaires. L'établissement financier démontre aussi son intérêt pour la FinTech par le biais de sa pépinière de start-up Le Village by CA. C'était d'ailleurs l'une des thématiques à l'honneur lors du dernier appel d'offres lancé par l'antenne parisienne pour sa rentrée 2016.

La banque mobile comme nouveau relais de croissance en France pour Orange

C'est dans ce contexte tendu avec l'un de ses principaux clients qu'Orange a publié ses résultats pour le premier semestre 2016 ce mardi. Sur les six premiers mois de l’année, l'opérateur a augmenté son bénéfice net de 188,3%, à hauteur de 3,17 milliards d’euros. Orange doit principalement cette hausse à la cession de l’intégralité de ses parts dans l’opérateur mobile britannique EE, en janvier dernier. A l’issue du rachat de ce dernier par BT Group, le groupe français a récupéré 3,4 milliards de livres, soit l’équivalent de 4,5 milliards d’euros. Au premier semestre, Orange a vu son chiffre d’affaires s’établir à 20 milliards d’euros, en hausse de 2,7% (0,3% en données comparables) par rapport à l’an dernier sur la même période. 

Malgré sa croissance globale, Orange enregistre une nouvelle fois un recul de son chiffres d’affaires en France. Sur les six premiers mois de l’année, l’opérateur français a ainsi concédé une baisse de ses ventes à hauteur de 1,2% pour 9,38 milliards euros. Ce recul touche essentiellement les services mobiles, en baisse de 2,4% au premier trimestre puis de 5,2% sur les trois mois suivants. Orange souffre notamment de la baisse des revenus issus du contrat d’itinérance nationale avec Free. Les deux opérateurs ont annoncé un accord le mois dernier pour rompre définitivement leurs liens fin 2020.

Face à la baisse récurrente de son chiffre d'affaires dans l'Hexagone, Orange mise donc sur la banque en ligne pour devenir un nouveau relais de croissance. L'opérateur historique pourra notamment s'appuyer sur ses 850 points de vente et ses 27 millions de clients pour lancer Orange Bank sur tout le territoire. 

Les ambitions d'Orange dans la banque en ligne ne sont pas nouvelles. En effet, l'opérateur a déjà lancé Orange Money, service de transfert d'argent et de paiement mobile, sur le continent africain dès 2008. A ce jour, Orange revendique plus de 18 millions d'utilisateurs sur ce service. Toujours dans ce secteur, l'opérateur historique a également lancé Orange Finanse, un service bancaire exclusivement sur mobile, en Pologne, en octobre 2014. Orange Bank devrait ainsi s'inscrire dans la logique de sa grande soeur polonaise.

Lire aussi : Orange va ouvrir une banque 100% mobile

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This