ActualitéRetail & eCommerceTech

Jean-Luc Bernard, le fondateur de Netwave, lève 900 000 euros

Netwave, un société spécialisée dans le web boosting des sites e-commerce, vient de boucler 900 000 euros auprès de ses investisseurs historiques, qui restent aujourd’hui anonymes. Les 11 investisseurs sont des business angels, qui ont investi des tickets de 80 000 euros en moyenne.

Cette nouvelle levée fonds porte à plus de 3 700.00€ le montant des fonds levés en moins d’un an. Preuve que l’outil d’analyse situationnelle inductive développé par Netwave suscite l’intérêt d’une partie du marché. Netwave a travaillé sur 10 ans une technologie big data basée sur un tracking des clics, et la collecte d’informations qui permettent de donner des recommandations à l’internaute sur son parcours d’achat (promotions, pages produits spécifiques…), et donc d’augmenter  le taux de conversion des sites-clients. C’est notamment le cas de CDiscount, mais aussi, plus récemment du site Europcar et celui de Delamaison, qui viennent d’implémenter la solution Netwave.

« Cette accélération va nous permettre de nous concentrer sur le business development. Nous voulons toucher rapidement 40 sites, soit le double de notre portefeuille actuel. On va aussi affecter une partie des tests à de nouveaux usages: certains acteurs du marché s’intéressent à notre DMP ( Data Management Plateform). Bien que nous n’ayons pas vocation à être une plateforme de diffusion, nous aurons l’occasion de fournir aux targeteurs et acteurs de la programmatique le bon message à adresser à leur cible.», confie Jean-Luc Bernard, CEO-fondateur de Netwave.

Temps moyen de réponse : 56 millisecondes

Aujourd’hui, Netwave Booster, la solution en SaaS obtient des chiffres intéressants. Par exemple, sur la première matinée des soldes d’un des plus gros clients e-commerce de Netwave, la solution a géré plus de 2 millions de connexions en quelques heures, généré des millions de recommandations, et 15 millions de webservices. «Le temps de réponse moyen est aujourd’hui constaté à 56 millisecondes chez Netwave, contre 300 affichées par Adobe dans l’interaction entre une marque et l’internaute», fait remarquer Jean-Luc Bernard. Il constate que 50% des e-commerçants qui ont adopté la personnalisation ont vu leur taux de conversion augmenter de 10%.

Sur le marché, on trouve aussi RichRelevance. L’américain fournit une solution proche de celle de Netwave, et l’implémente au sein de la plateforme PriceMinister depuis deux ans.

Jean-Luc Bernard semble déterminé:« On sait aujourd’hui capter l’état d’esprit d’un internaute. On veut maintenant capter sa motivation» explique-t-il.

La société, basée à Labège près de Toulouse qui emploie 20 personnes et atteint plus d’1,2 millions d’euros de chiffre d’affaires, veut voir plus grand et envisage une autre levée de fonds pour début 2015, au moment où elle attendra son seuil de rentabilité. Prochaine étape: l’international. D’où l’intérêt pour Netwave de signer avec des grands noms du e-commerce, qui ont ce potentiel international. La jeune pousse est par ailleurs en train de négocier avec un gros acteur VPC de Lille…

Revoir l’interview de Jean-Luc Bernard de Netwave, à Toulouse en septembre 2013

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Jean-Luc Bernard, le fondateur de Netwave, lève 900 000 euros
Facebook/Google
Google et Facebook dominent toujours plus le marché français de la pub en ligne
Mary Meeker mène un tour de table de 85 millions de dollars dans la licorne australienne Canva
Netflix dépasse les 158 millions d’abonnés dans le monde
Droits voisins: Macron veut « engager au plus vite » l’Europe contre les géants du numérique
[DECODE] Que disent les acquisitions de Google (Alphabet) sur sa stratégie?
Lemon Way se renforce sur le paiement en ligne européen avec une levée de 25 millions d’euros
Copy link