ActualitéBusiness

[Billetterie en ligne] Weezevent finalise une première levée d’1 million d’euros

La billetterie en ligne Weezevent vient d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds d’1M € auprès d’A Plus Finance.

Créée en 2008 et basée à Dijon, la start-up a développé une plateforme qui permet aux organisateurs d’événements de créer rapidement leur billetterie, leur module d’inscription ou leur campagne d’invitation en ligne. La start-up fait payer ses services via une commission de 2,5% prélevée sur chaque billet vendu, et ne facture pas son offre dans le cas d’évènements gratuits.

Selon ses fondateurs, Weezevent serait rentable depuis l’année dernière. En 2011, près de 600 000 tickets auraient été vendus sur la plateforme. La société revendique à ce jour plus de 7 000 clients. Une dynamique qui lui a permis de rivaliser avec Amandio, son concurrent allemand sur le marché français.

Cette première levée de fonds doit permettre à la jeune start-up de maintenir sa position en France et d’accélérer sa croissance, au coeur d’un marché qui est rapidement devenu très concurrentiel.

Plus précisément, Weezevent compte multiplier par 3 son chiffre d’affaires en 2012, enrichir son application mobile et, enfin, préparer son déploiement sur de nouveaux marchés européens. A ce titre, la société renforcera ses équipes au cours de l’année à venir.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Billetterie en ligne] Weezevent finalise une première levée d’1 million d’euros
Le réseau social conservateur Gab piraté par des hackers militants
[Next40] Transformation des entrepôts: comment Exotec mise sur toujours plus de « logiciel »
Vestiaire Collective lève 178 millions d’euros auprès du groupe de luxe Kering et Tiger Global Management
Google Finance adapte sa plateforme pour répondre à l’engouement autour des cryptomonnaies
Blockchain: comment les NFT deviennent-ils les objets de collection du futur?
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux