ActualitéBusinessTransport

Bond Mobility veut défier Uber et Lyft avec ses vélos électriques «haute-performance»

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La start-up américano-suisse Bond Mobility, qui opère le service de vélos électriques en free-floating Smide, a levé 20 millions de dollars en série A. Le financement a été mené par l‘équipementier automobile japonais Denso (Toyota), le deuxième dans le monde après Robert Bosch. Ininvest a également participé au tour de table. Une manière pour Denso d’anticiper la future baisse prévue dans les ventes d’automobiles neuves aux Etats-Unis et dans le monde. Mais aussi de profiter d’une demande croissante en offres de mobilité dans le monde.

Deux fois la vitesse des trottinettes électriques

Fondé en 2017 à Zurich et aujourd’hui présent à Palo Alto, Bond Mobility a développé des vélos électriques en free-floating qui peuvent aller jusqu’à 45 km/h (30 mph). Soit près de deux fois la vitesse des trottinettes électriques de Bird ou Lime. Aujourd’hui disponible à Zurich et à Berne, son offre repose sur des vélos « haute performance ». La start-up revendique un trajet moyen de 6,4 kilomètres, contre 2,4 pour d’autres services de micro-mobilité.

L’entreprise investit un marché de la micro-mobilité européen qui vaudra de 100 à 150 milliards de dollars d’ici à 2030, selon des chiffres du cabinet de consultants McKinser. Aux Etats-Unis, le marché pourra valoir entre 200 et 300 milliards de dollars d’ici à la même date, et entre 30 et 50 milliards en Chine. Mais Bond Mobility vise surtout à remplacer l’utilisation de la voiture, des systèmes de covoiturage et de transport public « sur la plupart des trajets de moins de cinq miles [environ huit kilomètres] ». La société se place par-là en concurrence directe avec les plateformes de VTC Uber et Lyft. Le premier, dont l’entrée en Bourse est imminente, possède toutefois son propre service de vélos électriques en libre-service (Jump). Le deuxième, entré en Bourse fin mars, entend électrifier sa flotte de vélos avec bornes d’attache.

Bond Mobility entend utiliser ces nouveaux fonds pour développer son modèle de « mobility as a service » (MaaS). La start-up prévoit aussi une expansion dans plusieurs villes aux Etats-Unis.

Bond Mobility (Smide): les données clés

Fondateurs: Raoul Stockle, Kirt McMaster, Corinne Vogel, Nick Muller, Horace Dediu
Création: 2017
Siège social: Zurich, Palo Alto
Activité: service de vélos électriques en free-floating
Financement: 20 millions de dollars

Bouton retour en haut de la page
vélo électrique
Bond Mobility veut défier Uber et Lyft avec ses vélos électriques «haute-performance»
[Série B] Ouihelp lève 30 millions d’euros pour renforcer sa solution d’aide à domicile
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
[Seed] La PropTech Buildrz réalise une première levée de fonds de 3,8 millions d’euros
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media