ActualitéRetail & eCommerce

Booking s’engage à plus de flexibilité tarifaire pour les hôteliers

Le numéro un de la réservation en ligne d’hôtel s’est engagé « à supprimer la clause de parité tarifaire qui interdit aux hôteliers recourant aux services de Booking.com de pratiquer des prix de nuitées plus bas sur les autres plateformes de réservation en ligne » a indiqué l’Autorité de la concurrence qui avait été saisie par plusieurs hôteliers.

Autorité saisie en 2013

Sur France Info, Roland Héguy de UMIH (l’union des métiers et des industries de l’hôtellerie), le principal syndicat hôtelier qui a saisi l’autorité en 2013, parlaient de clauses « abusives et anticoncurrentielles ». « Chaque fois qu’une chambre est louée, le taux de commission pour l’hôtelier varie entre 15% et 25%, voire plus, qu’il verse à Booking » a-t-il poursuivit.

« Ils (les plates-formes, ndlr) ont pris notre clientèle initiale qui maintenant passe directement par ces centrales de réservation. (…) Et sur le taux d’occupation qu’ils nous ont développé, la commission est si élevée que la marge s’est réduite énormément, on ne peut pas répondre à la qualité et à l’investissement etc. ». Il estime cependant que la décision de Booking constitue « un bon début » (voir vidéo en fin d’article).

70% des nuitées réservées sur les plates-formes

Dans la foulée, Booking a annoncé que cet engagement serait élargi à l’ensemble des pays européens alors que sept autorités de la concurrence en Europe « ont ouvert des cas concernant les plateformes de réservation hôtelière » (France, Allemagne, Suède, Royaume-Uni, Italie, Autriche, Irlande).

Toutefois, malgré ce geste, l’affaire n’est pas terminée et l’Autorité de la concurrence annonce qu’elle lance aujourd’hui « une consultation auprès des acteurs du secteur (test de marché) afin de déterminer si cette proposition d’engagements est suffisante pour remédier aux préoccupations de concurrence qu’elle a identifiées ».

Cette annonce survient dans un marché où 70% des nuitées réservées sur Internet sont réalisées via des plates-formes comme Booking ou Hotels.com, et 30% seulement directement sur les sites d’hôteliers précise l’Autorité de la concurrence.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Petite correction orthographique : « voir plus, qu’il verse à Booking » a-t-il poursuivit. » => « voire plus, qu’il verse à Booking » a-t-il poursuivi »

Bouton retour en haut de la page
Booking s’engage à plus de flexibilité tarifaire pour les hôteliers
Comment réussir son entretien en visio?
Médias: les Français moins enclins à payer pour s’informer que la moyenne mondiale
Alchimie cherche des fonds du coté d’Euronext Growth
Quelle est cette startup que s’arrachent les investisseurs français?
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia