ActualitéTech

Bouygues aurait rencontré François Hollande pour discuter de SFR

Une offre officielle pourrait être proposée très rapidement…

Martin Bouygues aurait rencontré François Hollande au retour de son voyage au Nigéria. Au coeur des discussions : la présentation de son projet de rachat de SFR alors que la quasi-totalité des acteurs des télécoms français – à l’exception d’Orange – lorgnerait sur la filiale de Vivendi selon le Journal du dimanche qui avance que l’homme d’affaires aurait également discuté avec Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Économie numérique,  et Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif.

L’opérateur français souhaite éviter l’isolement si SFR venait à être cédé à Numericable, le premier intéressé, ou Iliad, la maison-mère de Free, qui plancherait également sur une éventuelle acquisition, même si l’Autorité de la concurrence s’était opposée à une telle idée il y a un an.

En plus des fortes synergies entre les deux sociétés, Bouygues aurait ainsi joué sur sa meilleure santé financière – Numericable étant fortement endetté – pour s’engager sur une transaction supérieure aux 5 milliards d’euros proposés par le cablô-opérateur et promettre qu’il n’y aurait pas de plan de licenciements selon le journal qui avance que Bouygues devrait présenter une offre dans les 10 prochains jours.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

Bouton retour en haut de la page
Bouygues aurait rencontré François Hollande pour discuter de SFR
[Made in océan Indien] Quelle est cette startup mauricienne qui veut digitaliser le secteur médical africain?
La stratégie du média Brut pour séduire les jeunes à l’international
Comment gérer les files d’attente avec le numérique?
FinTech: pourquoi Stripe s’allie à des banques traditionnelles comme Goldman Sachs et Citigroup
Face à la Chine, les États-Unis poursuivent leur révolution technologique militaire
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM