ActualitéTech

Bouygues aurait rencontré François Hollande pour discuter de SFR

Une offre officielle pourrait être proposée très rapidement…

Martin Bouygues aurait rencontré François Hollande au retour de son voyage au Nigéria. Au coeur des discussions : la présentation de son projet de rachat de SFR alors que la quasi-totalité des acteurs des télécoms français – à l’exception d’Orange – lorgnerait sur la filiale de Vivendi selon le Journal du dimanche qui avance que l’homme d’affaires aurait également discuté avec Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Économie numérique,  et Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif.

L’opérateur français souhaite éviter l’isolement si SFR venait à être cédé à Numericable, le premier intéressé, ou Iliad, la maison-mère de Free, qui plancherait également sur une éventuelle acquisition, même si l’Autorité de la concurrence s’était opposée à une telle idée il y a un an.

En plus des fortes synergies entre les deux sociétés, Bouygues aurait ainsi joué sur sa meilleure santé financière – Numericable étant fortement endetté – pour s’engager sur une transaction supérieure aux 5 milliards d’euros proposés par le cablô-opérateur et promettre qu’il n’y aurait pas de plan de licenciements selon le journal qui avance que Bouygues devrait présenter une offre dans les 10 prochains jours.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

Bouton retour en haut de la page
Bouygues aurait rencontré François Hollande pour discuter de SFR
Avec Flag Systèmes, le Futuroscope va connaître son plus grand développement depuis sa création
samsung
Smartphones: les pénuries de composants électroniques pénalisent les ventes
ERP : Odoo, nouvelle licorne belge après une levée de 180 millions d’euros
E-commerce, cryptomonnaies, livraison… : Pékin serre la vis à des secteurs en plein essor
« Métaverse », l’univers parallèle qui fait rêver les géants de la Tech
Akka Technologies
Adecco rachète le Français Akka Technologies, valorisé à 2 milliards d’euros, pour créer un géant du numérique