ActualitéInvestissementsLes levées de fonds

CallDesk lève 2,1 millions d’euros pour imposer l’intelligence artificielle dans les centres d’appels

Le montant

CallDesk, plateforme d’agents virtuels pour les centres d’appels, annonce un tour de table d’un montant de 2,1 millions d’euros, mené par Point Nine Capital et EQT Ventures.

Le marché

Fondée en 2016 par Vincent Gire et Aimé Dushimire, CallDesk utilise l’intelligence artificielle pour développer des agents virtuels. Ces derniers sont destinés aux centres d’appel afin de réduire leurs coûts et de permettre aux personnels de se concentrer sur des tâches annexes et plus complexes.

Les agents virtuels parlent 54 langues. Ils peuvent prendre un rendez-vous, gérer une commande, comprendre des informations standards comme le nom, le téléphone ou bien l’adresse et rediriger le client vers le bon interlocuteur. Ils rendent ainsi la conversation plus humaine.

La société travaille avec des groupes tels que La Poste ou encore Bouygues Telecom. Au total, CallDesk collabore avec une dizaine d’entreprises.

Disponible via une API, l’outil s’intègre directement aux solutions des centres d’appels.

L’objectif

Avec cet investissement, la société ambitionne de moderniser le service client grâce à l’intelligence artificielle.

Les données clés:

  • Fondateurs : Vincent Gire et Aimé Dushimire
  • Date de création : 2016
  • Investissements : 2,1 millions d’euros en septembre 2017

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
CallDesk lève 2,1 millions d’euros pour imposer l’intelligence artificielle dans les centres d’appels
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat
Facebook
Quelle place pour l’app de rencontre de Facebook en Europe
Comment Foncia accélère sa transformation numérique ?
Quand la présidentielle américaine se joue sur Twitch
Pourquoi LGO, la plateforme crypto de Frédéric Montagnon, fusionne avec Voyager