ActualitéBusinessCrowdfundingEuropeInvestissementsStartupTech

Cambox Vision veut exporter sa caméra dédiée aux sports équestres

  • La société Cambox Vision, qui a conçu la première caméra embarquée pour les cavaliers, a lancé une campagne de crowdfunding pour commercialiser son produit à l'international et renforcer ses effectifs.
     
  • A ce jour, la start-up revendique plus de 2 500 caméras vendues en France. 
     
  • A l’horizon 2020, Cambox Vision vise une production de 24 000 caméras et un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros.

 

Le montant

La société Cambox Vision, qui a conçu la première caméra embarquée pour les cavaliers, vient de démarrer un tour de table de 500 000 euros. Pour réaliser cette levée de fonds, la start-up a lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Raizers. 

Le marché

Fondée par Jean-Marc Piednoir, lui-même cavalier, en 2009, Cambox Vision, initialement baptisée E-molab, développe des solutions de captation et de transmission d’images embarquées. En 2013, l’entreprise a lancé sur le marché la Cambox Isis, une caméra embarquée spécialement dédiée aux sports équestres. Implantée à Haute-Goulaine, dans le parc d’activités de la Lande Saint-Martin, Cambox Vision dipose de 14 imprimantes 3D pour la production de ses caméras. A ce jour, la start-up revendique plus de 2 500 caméras vendues en France. 

Sur le marché de la caméra embarquée, Cambox Vision doit affronter la concurrence de l’Américain GoPro, pionnier en la matière. Cependant, après un bond de 41% des ventes en 2014, le chiffre d’affaires de GoPro a seulement progressé de 16% l’an passé, à 1,6 milliard de dollars. Dans le même temps, le bénéfice net de l’entreprise de Nick Woodman s’est effondré de 72%, à 36,1 millions de dollars. Cambox Vision se positionne aussi sur le segment de la start-up lilloise Equisense, qui développe un capteur connecté pour mesurer les performances des chevaux. En août dernier, Equisense a bouclé un tour de table de 3 millions d'euros.

Les objectifs de la Start-up

Dès que la barre des 500 000 euros sera atteinte sur Raizers, Cambox Vision prévoit de développer son unité de production pour exporter sa caméra embarquée à l’échelle internationale. En outre, la start-up utilisera une partie de ce financement pour finaliser ses contrats juridiques et renforcer ses effectifs avec le recrutement de huit personnes en 2017. 

La société envisage également de développer des caméras embarquées pour les sports mécaniques, les sports extrêmes ou encore la sécurité. A l’horizon 2020, Cambox Vision vise une production de 24 000 caméras et un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros.

Fondateur : Jean-Marc Piednoir

Création : 2009

Siège social : Haute-Goulaine (Loire-Atlantique)

Activité : production de caméras embarquées

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article reflétant parfaitement les besoins de Cambox Vision à travers sa levée de fonds. Pour toute personne souhaitant des informations sur la campagne en cours, nous serons ravis de répondre à vos questions. N’hésitez pas à vous rendre sur la plateforme http://www.raizers.com afin de suivre l’avancée de la campagne ou à nous contacter via contact@raizers.com .

    À bientôt, l’équipe Raizers

Cambox Vision veut exporter sa caméra dédiée aux sports équestres
Le groupe de communication Heroiks investit dans Founders Future, le venture studio de Marc Menasé
«Les influenceurs façonnent l’avenir du commerce et du marketing de contenu»
Financement de la tech : des engagements trop tardifs ?
Betao AB, Gandi, Groupe ADSN : focus sur les offres d’emploi du jour
La startup Cashbee lève 1,1 million d’euros pour optimiser l’épargne digitale
Apple Arcade
Jeux vidéo: quel public pour Apple Arcade?
Share via
Copy link