ActualitéBusinessTech

Capgemini: ses activités liées à la transformation numérique limitent l’impact du coronavirus

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le géant français de l’informatique Capgemini a vu son bénéfice net baisser de 20% à 311 millions d’euros au premier semestre, mais estime avoir limité l’impact de la crise sanitaire grâce à la bonne résistance de toutes les activités liées à la transformation numérique. Le groupe, qui avait renoncé fin avril à faire des prévisions, anticipe désormais une baisse organique d’entre 3% et 4,5% de son chiffre d’affaires annuel, a indiqué Aiman Ezzat, le directeur général du groupe depuis mai 2020, dans une conférence téléphonique avec des journalistes.

La prévision officielle du groupe est d’une croissance du chiffre d’affaire à taux de change constants comprise entre 12,5% et 14%, mais elle prend en compte l’apport d’Altran (intégré dans les comptes à partir du 1er avril) et d’autres acquisitions, estimé à 17%, a-t-il expliqué. Le groupe s’attend également à une baisse limitée de sa marge opérationnelle: elle devrait reculer de 0,6 à 0,9 points cette année par rapport aux 12,3% atteints en 2019. « Nous anticipons pour le deuxième semestre 2020 un redressement progressif de notre niveau d’activité par rapport au deuxième trimestre », a souligné Aiman Ezzat.

« Une vaste transformation » 

D’une manière générale, les besoins de transformation numérique des entreprises et des institutions permettent à Capgemini de limiter l’impact négatif de la crise du coronavirus , a-t-il expliqué. « Plus que jamais, la demande en services de transformation digitale et en cloud (informatique dématérialisée) continue à croître, avec une croissance de 10% au premier semestre, et +7% au deuxième trimestre », le pinacle de la crise, a-t-il indiqué. « Il y a une vaste transformation » qui est en cours, « et la crise actuelle ne va rien changer, bien au contraire », a-t-il dit.

L’intégration d’Altran de son côté « est en bonne voie », a-t-il affirmé. Les synergies de coûts et d’amélioration opérationnelle évoquées à l’annonce de l’opération (entre 70 millions et 100 millions d’euros en rythme annuel) vont être atteintes « d’ici le milieu de l’année prochaine », alors qu’elles étaient prévues plus tard, à « un horizon de trois ans », a indiqué Aiman Ezzat.

Bouton retour en haut de la page
Capgemini: ses activités liées à la transformation numérique limitent l’impact du coronavirus
[Série B] Ouihelp lève 30 millions d’euros pour renforcer sa solution d’aide à domicile
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
[Seed] La PropTech Buildrz réalise une première levée de fonds de 3,8 millions d’euros
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media