ActualitéAmérique du nordBusinessTechTransport

Castle, la base secrète de Google dédiée aux véhicules autonomes

Connaissez-vous la ville de Castle en Californie ? C’est peu probable, et Google Maps ne vous sera d’aucun secours pour la localiser, à moins d’en connaître précisément les coordonnées GPS. Car Castle est une ville fictive – et la base ultra-secrète utilisée par Google pour tester et enrichir en conditions réelles ses travaux sur les véhicules autonomes, via Waymo, la filiale d’Alphabet dédiée à ce secteur stratégique.

Située à côté de Merced, à 200 kilomètres de Sacramento, Castle tire son nom de sa proximité avec Castle Air Force Base, une ancienne base aérienne militaire consacrée aux B52s. Cette zone d’environ 40 hectares, à laquelle un journaliste de The Atlantic a pu avoir accès en exclusivité, permet de récréer des configurations particulières, propres à nos environnements urbains. Castle est bel et bien fictive, dans le sens où personne n’y habite, mais on y décline la voirie dans tous ses états : des routes de type voie express ou des rues plus résidentielles, des intersections, des impasses, du stationnement, des ronds-points, de la signalisation, d’autres véhicules, des mannequins, voire des utilisateurs en chair et en os, pour simuler des piétons ou des cyclistes, et même une machine à pluie.

Les tests effectués et données recueillies à Castle sont destinés à nourrir l’intelligence du programme Carcraft de Waymo. Carcraft, dont le nom s’inspire du jeu World of Warcraft, est un logiciel à l’origine utilisé pour reproduire des situations rencontrées par les véhicules-test de Waymo. Mais le potentiel de ce monde virtuel a été vite été reconsidéré à sa juste valeur par les ingénieurs de Waymo, au point d’être aujourd’hui perçu comme la pierre angulaire du programme de conduite autonome. Dans Carcraft, ce sont 25 000 voitures autonomes – et elles aussi virtuelles, donc – qui circulent dans des versions modélisées d’Austin, Mountain View et Phoenix, avalant 13 millions de kilomètres par jour. En 2016, dans le monde parallèle de Carcraft, elles ont ainsi parcouru 4 milliards de kilomètres, contre à peine 5 millions de kilomètres réalisés par les voitures-test de Waymo dans la «vraie vie».

Un long-form à lire sur The Atlantic.

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This