Arts et CulturesAsieComTV

Sony Music : une stratégie social media rythmée par les nouveaux usages

En 2014, pour la première fois, les revenus générés par les services de musique en streaming comme Spotify ont dépassé ceux des ventes de CD aux Etats-Unis, selon la RIAA (Recording Industry Association of America). Un changement de paradigme pour les majors du disque, dans un secteur où l'un des indicateurs de référence reste la vente de disques ? «Il y a plusieurs modes de consommation de musique aujourd'hui, et la question se pose de savoir comment simplifier, pour les artistes et les consommateurs, la référence, puisque nous sommes passés d'actes d'achat à des modes de consommation», explique Christian Menez, directeur marketing et services chez Sony Music.

Dans ce contexte de multiplication des canaux d'écoute, les maisons de disque ont dû s'adapter aux nouveaux usages. C'est le cas de Sony Music qui a par exemple réalisé une étude de segmentation auprès de 6 000 personnes représentatives de la population française afin de déterminer les habitudes en matière de consommation de musique. En complément, avec des plateformes comme Spotify ou YouTube, la maison de disque récupère également des données permettant d'améliorer ses connaissances sur les utilisateurs.

Patrick Bruel, Indochine…

Des statistiques utilisées pour réaliser des opérations de communication ciblées qui s'opèrent à la fois sur les plateformes de communication (Facebook, Twitter…) ou de diffusion (YouTube, Spotify, SoundCloud…). Au-delà de ces dispositifs, Sony Music accompagne aussi plusieurs de ses artistes sous contrat dans leur communication sur les réseaux sociaux, comme Patrick Bruel et le groupe Indochine qui communiquent ainsi directement auprès de leur public. L'émission revient également sur la stratégie de Sony Music pour repérer de nouveaux talents sur le Web.

Quelle est la stratégie de Sony Music sur les plateformes comme YouTube, Spotify ou encore SoundCloud ? Comment la maison de disques travaille-t-elle avec les artistes sur les réseaux sociaux ? Plus de détails avec l'interview de Christian Menez, directeur marketing et services chez Sony Music :

[Emission sponsorisée par Netino]

[tabs]
[tab title= »L’avis de Jérémie Mani »]

SENFW_JMANI

Jérémie Mani, PDG de Netino, société spécialisée dans la modération sur le Web et les réseaux sociaux :

Derrière Sony Music se cache pas moins de 7 labels (Legacy, Jive Music…) et sous chaque label un très grand nombre d’artistes. Chaque label mais surtout tous les artistes ont leur propre page Facebook et fil Twitter, qu’ils animent parfois eux-mêmes … mais le plus souvent par un représentant du label !

Or, on ne communique pas sur un artiste ou son œuvre de la même manière que sur un produit de consommation courante ! On imagine les efforts de coordination nécessaires pour que les com’ ne se télescopent pas et pour que chaque susceptibilité d’artiste soit respectée.

Mais tout ne se maitrise pas. Christophe Willem était l’un des chanteurs Sony Music les plus actifs sur Twitter… avant qu’il ne ferme son compte récemment, touché par les attaques homophobes. Quand quelques idiots suffisent à priver l’écrasante majorité des fans d’un contact direct avec l’artiste….

[/tab]
[/tabs]

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This