Actualité

Chief Content Officer ou le boom du journaliste d’entreprise

A l’heure ou le Brand Content est identifié comme l’une des tendances de l’année, on assiste à l’émergence d’un emploi d’un nouveau genre : le Chief Content Officer. En effet, les entreprises, de plus en plus connectées, réalisent aujourd’hui qu’elles ont besoin d’atteindre différemment leurs clients, et ce, via de nouvelles stratégies de contenu.

superman

Elles ne se contentent ainsi plus de se rapprocher des contenus éditoriaux existants (articles, vidéos, musique, films…) mais elles créent et produisent ou font produire du contenu pour devenir un média à part entière. Cela requiert évidemment de nouvelles compétences et les rôles des responsables marketing, communication, contenu, rédaction doivent s’associer, voire fusionner, pour pouvoir établir une véritable stratégie de contenu au sein des entreprises.

Face à ces nouveaux enjeux, plusieurs grosses sociétés américaines se sont mises à embaucher et intégrer des Chief Content Officer dans leurs équipes : Cisco (Jim Grubb), Omnicom Media Agency (Claudia Cahill), Spotify (Ken Parks), et bien d’autres. Ces derniers, véritables « rockstar » du contenu, peuvent gagner entre 600 000 et 2M$ par an.

Rachel Fishman Feddersen, Chief Content Officer d’AOL, a par exemple rejoint le groupe en 2012 après avoir été en charge du contenu numérique et de la stratégie du groupe Parenting durant 4 ans. Tout comme David Ritchie, récemment promu au poste de CCO chez l’éditeur américain Bonnier, chez qui il exerçait le poste de directeur éditorial depuis 2008.

Mais qu’est ce qu’un Chief Content Officer ?

ccoLe Chief Content Officer, mi-rédacteur en chef mi-responsable marketing, surveille toutes les initiatives liées au marketing de contenu, qu’elles soient internes ou externes. Celui-ci est un expert dans tout ce qui concerne le contenu et l’optimisation des canaux, mais également la cohérence de la marque, la segmentation et la localisation, et les analytics. Il a  pour principal objectif de stimuler les ventes, l’engagement, la rétention, et le bien-être des clients.

Il collabore autant avec les départements des relations publiques, de la communication, du marketing, que ceux du service à la clientèle, de l’informatique et des ressources humaines. Ses rôles sont multiples, et on pourrait même parfois le qualifier d’homme à tout faire : il gère la mise en place d’une ligne éditoriale cohérente avec les valeurs de la marque, élabore une stratégie de contenu multiplateforme, supervise les équipes de rédacteurs, d’éditeurs, etc, et peut gérer d’autres actions comme l’élaboration d’une stratégie mobile, et bien d’autres.

chief content officer 2

Un nombre croissant d’organisations embauchent des Chief Content Officer dans le but de promouvoir leurs marques et d’élargir leur portée numérique. Dans certaines sociétés, cela a créé une opportunité de carrière lucrative pour les auteurs, éditeurs, spécialistes du marketing et personnalités des médias.

Forbes explique :  » Dans les agences, nous discutons de la stratégie de marque, du media planning, des médias sociaux, des RP, etc… Le contenu est au centre de tout cela. Peu d’organisations ont une stratégie globale qui canalise tout ce contenu de marque dans un modèle de planification consolidée. »

Bien que le rôle de Chief Content officer soit devenu d’une importance capitale dans les entreprises qui font du contenu leur «gagne-pain», la position et le salaire sont généralement plus faibles dans les entreprises dont ce n’est pas la première source de financement. Très peu connu dans l’hexagone (seulement quelques entreprises s’y sont intéressées), le métier de Chief Content Officer devrait faire mouche auprès des sociétés françaises en 2013.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Chief Content Officer ou le boom du journaliste d’entreprise
Cumul.io lève 3,5 millions d’euros auprès d’Axeleo Capital, LRM et SmartFin
Facebook
États-Unis: après les élections, Facebook reste confronté à la désinformation à grande échelle
Données: comment l’UE veut faire de l’Europe un centre d’innovation rivalisant avec les États-Unis et la Chine
Face à la contrefaçon, Amazon lance son programme IP Accelerator pour les PME européennes
Nicolas Brusson (BlaBlaCar) : « Le covoiturage peut absorber 90% de la demande de gare routière »
Pourquoi Dassault Systèmes met la main sur la startup américaine NuoDB