Business

Christine Lagarde révèle qu’elle possède des parts de la start-up Applicatour

Hier, sur le portail du gouvernement, les ministres ont publié, comme prévu, la liste de leurs participations à des entreprises.

Une opération de transparence limitée puisque 13 membres du gouvernement sur 31 dévoilent les noms des sociétés dans lesquelles ils ont investi plus de 5000 € ou possèdent plus de 5% des parts mais sans détail sur les sommes ou les pourcentages.

C’est ainsi que Christine Lagarde, ministre de l’Economie, reconnaît avoir des parts dans une seule entreprise, une start-up créée en 2003 par Stanislas Drouin, Applicatour. Il s’agit d’un moteur de réservation de billets de trains ou d’avions à destination des professionnels du tourisme.

On apprend par ailleurs que cet investissement a permis à Christine Lagarde une déduction sur l’ISF auquel elle est donc ou a été soumise à priori. La ministre de l’Economie est apparemment la seule membre du gouvernement à avoir investi dans une start-up.

Source: La Tribune

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Avant que l’opposition ne se jette sur Christine Lagarde, moi je dis que c’est génial que notre ministre des finances soit actionnaire d’une startup. Pour elle afin d’avoir un contact avec la vie d’une startup au 21° siècle et pour la startup qui va faire un joli coup marketing.
    Votre avis ?
    Cordialement.
    Patrick

  2. @Patrick, je partage complètement ton avis, c’est très positif à un détail près, investir dans la société du fils du Directeur d’Oseo,établissement sous tutelle de son ministère, me parait propice à polémique.

Bouton retour en haut de la page
Christine Lagarde révèle qu’elle possède des parts de la start-up Applicatour
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM
Covid-19: l’activité du numérique en recul de 4,6% en 2020, prévoit le Syntec
Grab et Gojek sur le point de réaliser la plus grande fusion Tech d’Asie du Sud-Est?
« Les acteurs les plus technologiques sortiront gagnants de la consolidation des services de paiement »
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée