A la uneArts et CultureSuccess storiesTech

Claranet, la success story du discret Charles Nasser

Fondée en 1996 par Charles Nasser, tout juste 26 ans et fraichement diplômé d’un Master en Ingénierie Electrique & Electronique au Collège Impérial (Université de Londres) et d’un Master en Finance à la London Business School, Claranet est devenue, en 17 ans, l’une des success story de l’internet français, dirigé par cet entrepreneur discret installé à Londres. Mais qui ne manque pas d’être reconnu par ses pairs, notamment en recevant, lors de la 6ème cérémonie annuelle des Trophées Cloud et Datacenter, le prix de meilleur entrepreneur international

Lors de sa création, la société s’est spécialisée dans la fourniture d’accès à l’internet au travers de l’une des premières offres grand public, aux cotés de World on Line, Imaginet ou encore Club Internet, et surtout une offre de connexion pour le marché professionnel, qui a fait son succès.

Dès 2000 Claranet, qui réalise alors 13 millions de chiffre d’affaires, accélère le développement de son offre d’hébergement, pour ne pas être évincé du marché. Dès lors tout s’accélère au travers d’une croissance organique forte, et quelques acquisitions, dont la dernière en France, avec Typhon, racheté aux jeunes entrepreneurs, Jules Vo Dinh et Arnaud Lavrard, en décembre dernier.

Aujourd’hui, la société compte plus de 700 salariés répartis sur 11 bureaux en Europe (France, Allemagne, Pays Bas, Portugal, Espagne et Royaume Uni). En 2012 la société a enregistré un chiffre d’affaires de 154 millions d’euros.

La société est toujours dirigée par son fondateur Charles Nasser, épaulé d’Olivier Beaudet, Chief Marketing Officer Groupe et Directeur Général de Claranet France, Nigel Fairhurst en tant que Directeur Administratif et Financier, Michel Robert Directeur Général de Claranet UK, Olaf Fischer, DG de Claranet Allemagne, Antonio Miguel Ferreira, DG de Claranet Portugal, et Carles Acero, DG de Claranet Espagne.

Cet été, les équipes parisiennes se sont installées dans un des lieux phares de l’internet parisien, au 18/20 faubourg du temple, à quelques mètre de la République. Lieu qui accueillaient début 2000 les startups incubés par Republic Alley, une structure d’accompagnement créé par Laurent Edel. L’occasion pour FrenchWeb d’y faire un petit tour (Typhon est notre hébergeur ,-) et d’en revenir avec quelques images.

Tags

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.

6 commentaires

Claranet, la success story du discret Charles Nasser
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Facebook: des « décisions problématiques et déchirantes » sur les droits civiques
Covid-19: quelles sont ces entreprises qui ne connaissent pas la crise?
Facebook
Malgré le boycott publicitaire, Facebook « refuse de se montrer responsable vis-à-vis de ses utilisateurs »
Copy link