A la uneActualitéDistributionInvestissements

Comment Alibaba investit en douce dans Jet.com pour avancer ses pions face à Amazon

Dans sa bataille contre Amazon, Alibaba mise sur la carte Jet.com. Le conglomérat chinois vient d’investir dans ce site, avance Forbes. Ceci s’inscrit dans la stratégie de conquête globale et ultra rapide appliquée par Jack Ma, qui flaire à la fois les bons projets en Israël, se met à la production cinématographique, lance discrètement un fonds pour investir dans des start-up…

Fondée par Marc Lore, un ancien banquier, serial entrepreneur et ancien d’Amazon, cette place de marché généraliste américaine s’annonce particulièrement agressive sur les prix. Valorisé 600 millions de dollars, Jet utilisera un modèle de prix dynamique c’est-à-dire que ceux-ci varieront en fonction du coût logistique que le produit impose. Une transparence qui est censée permettre aux clients de décider de leurs achats en fonction de ce coût.

Jet a déjà levé 225 millions de dollars, soit environ 200 millions d’euros. Parmi les investisseurs de départ: les fonds Accel Partners, New Enterprise Associates et, comme leader, Bain Capital. Le lancement de la plate-forme d’e-commerce est annoncé pour ce printemps.

Intégrer le club des clients avant d’avoir accès à l’entrepôt

Marc Lore avait déjà créé Diapers.com, racheté en 2010 par Amazon pour 550 millions de dollars. Cette fois-ci, il s’est inspiré du modèle du distributeur américain Costco pour imaginer le fonctionnent de Jet.com. Les particuliers et professionnels doivent payer une adhésion de 55 dollars par an pour avoir accès à ce « club-entrepôt ». Ils y trouvent des centaines de produits différents, mais avec à chaque fois une gamme de choix très restreinte.

Une concurrence qui rappelle celle de Flipkart en Inde, site fondé par deux anciens d’Amazon auquel doit aussi faire face la firme américaine.

On ignore le montant de la somme investie par Alibaba Group car le conglomérat s’est bien gardé d’en faire l’écho. La stratégie du groupe créé par Jack Ma est d’attaquer le marché américain, et donc de venir concurrencer Amazon, de façon détournée, en soutenant un futur concurrent de ce dernier. D’après les informations du magazine Forbes, c’est lors du tour de table de 140 millions de dollars bouclé au mois de février par Jet qu’Alibaba aurait pris une participation.

Des partenariats pour grignoter discrètement le marché d’Amazon

Ce n’est pas la première fois que l’on apprend une prise de participation d’Alibaba dans une firme américaine. Le groupe a investi dans Lyft, ShopRunner et Snapchat. Ces investissements lui ouvrent une fenêtre sur les tendances de la Silicon Valley. Petit à petit, il met en place des partenariats avec des start-up américaines pour créer un maillage sur lequel s’appuyer pour développer ses activités. Des marques américaines peuvent désormais passer par ShopRunner pour vendre leurs produits directement aux Chinois… sans faire appel à Amazon.

Lire aussi:

  • Frenchweb Day Commerce le 17 juin prochain
Avez-vous dépensé plus de 1600 euros d’achats en ligne l’année dernière ? Si oui, vous êtes au-delà de la moyenne des acheteurs, et c’est donc que vous avez succombé aux stratagèmes méconnus des e-commerçants. Le e-commerce français pèse 57 milliards d’euros, répartis sur plus de 150 000 sites* et sur les mobiles, les véritables témoins des usages de demain. (*Fevad, 2014)
Tous auront l’occasion d’illustrer cette nouvelle ère, à l’occasion du  Frenchweb Day Commerce, le rendez-vous des acteurs de l'eCommerce.

Pour participer à ces rencontres ;

Bouton2

Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This