A la uneLes émissionsMarketing & CommunicationMediaStartup

Sarah Azan et Hannah Oiknine « On vit Babbler! »

Babbler est un projet créé par deux sœurs: Sarah Azan et Hannah Oiknine. Fondée en septembre 2012, la start-up met gratuitement à disposition des médias une plateforme sociale d’échange de contenus alimentée par des professionnels des relations presse ayant payé pour cela. En 2013, elle a dégagé 150 000 euros de chiffre d’affaires, et 400 000 euros en 2014. La société espère atteindre les 850 000 euros de volume d’affaires en 2015.

Dans cette interview, les deux jeunes entrepreneuses racontent les débuts de l’entreprise, de la sous-traitance en Inde pour réaliser une version bêta à la recherche de financements. Elles évoquent ensuite leur point de vue sur les jeunes qui montent leur start-up dès la sortie de leurs études. Elles expliquent aussi ce que leur a apporté l’entrepreneuriat.

Sarah Azan et Hannah Oiknine font partie de la soixantaine d’entrepreneurs français de la Tech qu’a rencontré l’équipe de Frenchweb à l’occasion du tournage du documentaire We Love Entrepreneurs.

We Love Entrepreneurs est disponible en streaming gratuitement sur notre chaine Dailymotion. We Love Entrepreneurs c’est aussi un magazine en ligne consacré à la nouvelle génération d’entrepreneurs.

Voir aussi :

investisseurs-de-faire-des-sorties-a-1-milliard/194610″ target= »_blank »>Jean-Baptiste Rudelle (Criteo): «En France, il faut donner envie aux investisseurs de faire des sorties à 1 milliard»

Christine Richard (Bmobile): « Etre chef d’entreprise, c’est être agile: il faut savoir détruire pour mieux reconstruire »

Bouton retour en haut de la page
Sarah Azan et Hannah Oiknine « On vit Babbler! »
Qairn la startup qui veut simplifier le marketing dans les secteurs réglementés
Ma Bonne fée, la startup qui a pris soin de 1500 familles en mode bootstrap
Le leader mondial de la réservation en ligne beauté Booksy s’offre la startup française Kiute
[Serie B] Podimo lève 78 millions de dollars pour étendre son service de podcast en Europe
[Seed] Continuity veut aider les assureurs à mieux évaluer les risques de leurs clients souscripteurs.
[SEED] Après le fret routier avec Everoad, Maxime Legardez s’attaque au recrutement en créant Maki