A la uneRetail & eCommerce

Comment Dynamic Yield veut personnaliser l’expérience client des e-commerçants

En 2017, le commerce en ligne pèsera 72 milliards d’euros en France, selon les chiffres de la Fevad. Face à la croissance du secteur, les e-commerçants ont besoin de comprendre les besoins et les attentes des clients. Pour nouer une relation forte avec ces derniers, les e-commerçants cherchent à se rapprocher d’eux en leur adressant un message personnalisé à un moment clé sur le canal qui leur convient. La personnalisation étant désormais au coeur de la stratégie marketing des commerçants en ligne, la start-up israélienne Dynamic Yield leur propose des solutions pour augmenter le niveau d’engagement sur l’ensemble du parcours client.

Grâce à son équipe d’ingénieurs basée à Tel-Aviv, qui constitue l’essentiel des effectifs de la société (70 employés sur 125), Dynamic Yield parvient à créer des expériences d’achat individualisées sur tous les points de contact. Chaque mois, la jeune pousse affirme ainsi toucher 500 millions d’internautes à travers le monde, qui visitent 10 milliards de pages sur la même période. Parmi ses clients, Dynamic Yield compte notamment Under Armour, Sephora ou encore Foodpanda.

Implantée aux États-Unis et en Asie, la start-up cherche désormais à s’étendre en Europe. Pour cela, l’entreprise a créé un hub européen à Berlin. Outre l’Allemagne, la start-up souhaite également s’établir en France, où «le marché est très mature», selon Guillaume Chéron, directeur France de Dynamic Yield. Pour accompagner son expansion, la société israélienne a bouclé un tour de table de 22 millions de dollars en décembre dernier.

Fondateurs : Omri Mendellevich et Liad Agmon

Date de création : 2011

Siège : New York

Activité : solutions d’optimisation et de personnalisation de l’expérience client pour les e-commerçants

Effectifs : 125 employés (dont 70 à Tel-Aviv)

Lire aussi :

Bouton retour en haut de la page
Comment Dynamic Yield veut personnaliser l’expérience client des e-commerçants
Amazon gagne en justice contre l’UE au sujet de ses rabais fiscaux au Luxembourg
Vinted lève 250 millions d’euros pour conquérir l’Europe
Pourquoi Salty a choisi de devenir une DNVB pour se réinventer
E-commerce: Polar Analytics lève 1,2 million d’euros auprès de Frst et Kima
Post-achat: ParcelLab lève 92,5 millions d’euros auprès d’Insights Partners
[FW Market] Alibaba, l’histoire d’un mastodonte chinois devenu trop puissant pour Pékin