A la uneAsieBusinessStartupTech

Comment les marketplaces de l’«Ubérisation» bousculent les acteurs traditionnels

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Confrontés à la digitalisation de leurs activités, près de la moitié des dirigeants s'inquiètent de la possible obsolescence de leur entreprise dans un délai de 5 ans à peine, révélait une étude publiée en octobre dernier. Deux ans après la déclaration de Maurice Levy, le patron de Publicis, qui utilisait pour la première fois l'expression d'«ubérisation de l'économie» qui remet en cause le positionnement des entreprises leader sur leur secteur, où en est-on réellement?

Qu'est-ce qui distingue l'évolution progressive d'un secteur, amené à intégrer le digital à son coeur de métier de l'«ubérisation»? C'est à cette question qu'a souhaité répondre la banque d'affaires Clipperton avec son rapport «The 'Uber-Economy': how marketplaces empowering casual workers disrupt incumbents».

Parmi les principales caractéristiques de ce que les auteurs appellent l'«Uber-economy», on retrouve notamment des modèles d'entreprises centrés sur l'humain, dans le sens où elles apportent un complément de revenu à une partie de leurs utilisateurs. Leurs modèles peuvent être soit centrés sur le capital travail, à l'image d'Uber ou d'Upwork, soit sur la mise à disposition d'actifs tangibles, comme AirBnB.  

 
LIRE aussi : 

 

Méthodologie: L'étude se focalise sur les modèle de marketplaces qui «ont un impact sur les industries et l'organisation du travail». Les entreprises européennes sont les premières concernées par l'étude, suivies par les Etats-Unis. Quelques places de marché asiatiques ont été ajoutées. Les Fintech n'ont pas été prises en compte. Les données agrégées proviennent d'Internet ou des sociétés Digimind et WhoGotFunded. Des interviews complémentaires ont été menées auprès de certaines start-up (Creads, BeMyEyes, Hopwork, Glovo, Helping, OneFineStay, TextMaster…).
Bouton retour en haut de la page
Comment les marketplaces de l’«Ubérisation» bousculent les acteurs traditionnels
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
BeautyTech: le géant britannique Treatwell rachète la startup française Wavy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media