A la uneAsieBusinessStartupTech

Comment les marketplaces de l’«Ubérisation» bousculent les acteurs traditionnels

Confrontés à la digitalisation de leurs activités, près de la moitié des dirigeants s'inquiètent de la possible obsolescence de leur entreprise dans un délai de 5 ans à peine, révélait une étude publiée en octobre dernier. Deux ans après la déclaration de Maurice Levy, le patron de Publicis, qui utilisait pour la première fois l'expression d'«ubérisation de l'économie» qui remet en cause le positionnement des entreprises leader sur leur secteur, où en est-on réellement?

Qu'est-ce qui distingue l'évolution progressive d'un secteur, amené à intégrer le digital à son coeur de métier de l'«ubérisation»? C'est à cette question qu'a souhaité répondre la banque d'affaires Clipperton avec son rapport «The 'Uber-Economy': how marketplaces empowering casual workers disrupt incumbents».

Parmi les principales caractéristiques de ce que les auteurs appellent l'«Uber-economy», on retrouve notamment des modèles d'entreprises centrés sur l'humain, dans le sens où elles apportent un complément de revenu à une partie de leurs utilisateurs. Leurs modèles peuvent être soit centrés sur le capital travail, à l'image d'Uber ou d'Upwork, soit sur la mise à disposition d'actifs tangibles, comme AirBnB.  

 
LIRE aussi : 

 

Méthodologie: L'étude se focalise sur les modèle de marketplaces qui «ont un impact sur les industries et l'organisation du travail». Les entreprises européennes sont les premières concernées par l'étude, suivies par les Etats-Unis. Quelques places de marché asiatiques ont été ajoutées. Les Fintech n'ont pas été prises en compte. Les données agrégées proviennent d'Internet ou des sociétés Digimind et WhoGotFunded. Des interviews complémentaires ont été menées auprès de certaines start-up (Creads, BeMyEyes, Hopwork, Glovo, Helping, OneFineStay, TextMaster…).
Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Comment les marketplaces de l’«Ubérisation» bousculent les acteurs traditionnels
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link