ActualitéRetail & eCommerceStartup

Comment SoJeans mise sur l’expérience utilisateur pour doper sa croissance

Lancée il y a un peu plus d’un an, la start-up SoJeans se présente comme un spécialiste de la vente de jeans en ligne. Le site marchand revendique un CA 2012 de 4,5M € et ambitionne tout simplement d’atteindre les 120M € de CA en 2015… Les deux co-fondateurs misent notamment sur l’expérience utilisateur pour atteindre cet objectif. Décryptage.

sojeans-image

Après avoir fini leurs études respectives à l’Essec et l’ESCP, Raphaël Madar et Sébastien Mejean se sont lancés dans l’aventure entrepreneuriale en propulsant leur première start-up en janvier 2012.

Pour tirer leur épingle du jeu, les deux entrepreneurs n’ont pas hésité à mettre l’accent sur l’expérience d’achat. « L’objectif de Sojeans est de révolutionner l’achat de jeans. L’idée est de proposer un lieu unique, rassemblant l’équivalent de 30 grands magasins. Nous avons également mis au point une technologie de profiling baptisée Soselect qui permet de déterminer 6 jeans parfaitement adaptés à sa morphologie. Nous proposons également un service d’essayage gratuit à domicile avec la livraison et le retour gratuits et illimités », explique Raphaël Madar.

Une stratégie qui pourrait donc bien porter ses fruits au regard des nombreuses analyses révélant une lassitude auprès des cyber-acheteurs. A titre d’exemple, une récente étude d’eBay soulignait que, pour 47% des Français sondés, faire des achats constituait un mal nécessaire. Or, la notion de plaisir apparaît comme essentielle dans le cadre d’achats compulsifs. Pour éviter que cette dimension ne fonde davantage, il semble donc indispensable de « ré-enchanter » l’acte d’achat.

« Les voyants sont donc au vert pour atteindre nos objectifs de 220M € en 2017 »

Présente en France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Belgique et Pays-Bas, la plateforme recense un catalogue de près de 1600 modèles commercialisés par une centaine de marques.

Pour son premier exercice, la start-up revendique un CA de 4,5M €. Un score qui, selon elle, pourrait passer le cap des 120M € d’ici 3 ans. « SoJeans a réalisé près de 1M € de ventes sur le mois de janvier. Les voyants sont donc au vert pour atteindre nos objectifs de 220M € en 2017 », affirme, confiant, Raphaël Madar.

Dans cette optique de croissance, SoJeans a annoncé en décembre dernier l’acquisition de son concurrent JeanStory pour un montant non dévoilé. « Le site a été fondé en février 2007, mais les réseaux de distribution physique fondés par Marc Saada datent de 1978. Des synergies existent à plusieurs niveaux : achats, logistique, mais également IT et marketing. » Les deux enseignes devraient donc se développer en parallèle avec des cibles et des positionnements distincts.

Afin de continuer sur cette dynamique, les co-fondateurs prévoient également de nouvelles acquisitions, notamment à l’étranger.

Pour financer son développement, la jeune pousse a bouclé un tour de table de 2M € en juin 2011 auprès de 360 Capital Partners. « Nos investiseurs nous apportent notamment l’expérience de Yoox dont ils étaient les actionnaires historiques. »


Retrouvez tout notre dossier sur « La mode à l’heure du digital » :

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Comment SoJeans mise sur l’expérience utilisateur pour doper sa croissance
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse