ActualitéRetail & eCommerce

Décryptage: la mode à l’heure du digital

Le coup d’envoi de la Fashion Week parisienne a été donné hier. Pendant une semaine complète, la capitale accueillera une ribambelle de créateurs venus du monde entier pour présenter leurs collections automne-hiver 2013-2014. L’occasion pour FrenchWeb de faire le point sur l’état du marché digital de la mode.

mode-digital

Au menu donc :

Le marché du prêt-à-porter féminin semble en berne. En effet, selon les derniers chiffres publiés par la fédération du secteur, les ventes ont enregistré un recul de 2,8% en 2012 alors qu’elles avaient déjà diminué de 2% en 2011.

22 mètres. C’est la taille de l’écran géant qui trône dans le flagship londonien du britannique Burberry. Un dispositif à la hauteur des ambitions digitales du groupe, qui ne cesse de faire la part belle au numérique. Décryptage.

Lancée il y a un peu plus d’un an, la start-up SoJeans se présente comme un spécialiste de la vente de jeans en ligne. Le site marchand revendique un CA 2012 de 4,5M € et ambitionne tout simplement d’atteindre les 120M € de CA en 2015… Les deux co-fondateurs misent notamment sur l’expérience utilisateur pour atteindre cet objectif. Décryptage.

Dirigeons-nous vers la fin des magasins traditionnels ? C’est sur cette problématique que se sont penchés l’Atelier BNP PariBas et l’Ifop dans le cadre d’une enquête baptisée « Le futur du commerce : la fin du magasin ? », réalisée auprès d’un échantillon de 1011 personnes du 27 au 29 novembre dernier. Achats online, m-commerce, drive, showrooms, bornes et vitrines connectées… L’étude revient sur les profondes mutations des habitudes de consommation des Français ainsi que leurs attentes.

En 2012, 117 startups spécialisées dans la mode 2.0 ont procédé à des levées de fonds. C’est ce que révèle l’infographie suivante réalisée par Helium Magazine. Issue du rapport « FashionTech Industry », cette infographie propose un véritable panorama des investissements en capital risque dans le secteur de la mode digitale.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Il est en effet nécessaire de se poser la question de l’avenir de la mode à l’heure du digital, ainsi que de l’avenir de tout secteur de la distribution. Mais plutôt qu’une menace, je vois dans le digital de nouvelles opportunités d’enrichir l’expérience d’achat du consommateur. Burberry, avec son flagship à Regent Street, en est un bon exemple. Le magasin connecté permet désormais aux enseignes d’offrir plus de services à leurs clients, grâce aux écrans connectés ou au développement de services multi-canaux. Plus spécifique au domaine de la mode, on peut citer les applications permettant au client de simuler des essayages sur des mannequins virtuels et ainsi rapidement tester toute sorte de combinaisons d’habits. La mode se met aux avant-postes du point de vente du futur ! Vous en trouverez un exemple dans le lien suivant : http://www.atelier.net/trends/articles/essayage-virtuel-ameliore-experience-achat-mobile

    Claude Nahon
    Mood Media Coorporation, Président Europe

Décryptage: la mode à l’heure du digital
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link