Decode BusinessEuropeHealthcareInvestissementsLes levées de fondsTV

Comment Wecasa veut profiter d’un marché du service à la personne en quête d’un nouveau souffle

Interview avec Antoine Chatelain, cofondateur et CEO de Wecasa

  • La marketplace française de services à domicile Wecasa lève 4,5 millions d’euros.
  • La série A servira à s’étendre sur le territoire français.
  • Le marché des services à la personne ne devrait progresser que de 0,6% par an entre 2018 et 2021.
  • Les outils numériques apportent des « opportunités considérables » au marché.

Fin 2018, un rapport de l’institut d’études Xerfi sur les services à la personnes pointait du doigt un marché « atone », « tiré à bout de bras par les entreprises privées » et qui peine « à trouver un second souffle ». En 2017, le secteur avait enregistré une hausse de 0,4% à 18 milliards d’euros, le nombre d’heures travaillées s’établissait encore en recul à 857 millions, et le marché ne devrait progresser que de 0,6% par an entre 2018 et 2021, puis de 1% par an entre 2022 et 2025. En cause, notamment, selon Xerfi: le travail au noir et le « faire soi-même ». Le plan Borloo en 2005 avait pourtant produit un premier souffle prometteur et mené à une forte croissance du nombre d’heures travaillées.

Les « opportunités considérables » et la forte concurrence apportées par les outils numériques

Dans ce cadre, le rapport souligne plusieurs points: les organismes de services à la personne — 42 147 au 1er janvier 2019 selon Nova (base de données nationale des organismes de service à la personne), dont 81% d’entreprises et micro-entrepreneurs, 15% d’associations et 4% d’établissements publics — doivent aujourd’hui réduire leur dépendance au « soutien fiscal de l’Etat et intensifier leurs stratégies de croissance tout en relevant le défi de la qualité des prestations ». Il met également en avant les « opportunités considérables » apportées par les outils numériques, « aussi bien en front qu’en back office, pour monter en gamme mais aussi gagner en visibilité et accroître la productivité ». Mais « le digital rebat également les cartes du jeu concurrentiel », continuait Xerfi, notant que « la percée des plateformes de mise en relation fragilisent (…) les positions des acteurs traditionnels ».

Parmi ces plateformes en question: Airbnb, Amazon, Popmyday, Unien, UrbanMassage, Hoper, mais aussi Wecasa, qui vient de lever 4,5 millions d’euros en série A. Le tour de table, qui suit un tour d’amorçage de 1,2 million d’euros en septembre 2018, a été bouclé auprès de Serena Capital et ses investisseurs historiques ISAI et Kernel Investissement (Pierre Kosciusko-Morizet et Pierre Krings).

Retrouvez notre interview avec Antoine Chatelain, cofondateur et CEO de Wecasa:

Wecasa: 4,5 millions d’euros pour un déploiement national

Lancé en 2016 par Fabien Nendaz, Julien Lestavel, Antoine Chatelain, Anne-Emilie Prévot et Pierre André, Wecasa propose une marketplace qui met en relation des travailleurs indépendants et des particuliers. Les clients peuvent réserver des prestations de coiffure, de beauté, de massage ou encore de ménage pour le jour et l’heure de leur choix et de manière automatisée (sélection du professionnel, organisation des rdv, facturation, paiement, reçu fiscal). Wecasa affirme compter aujourd’hui 1 500 professionnels et 50 000 clients depuis sa création.

Avec ces nouveaux fonds, Wecasa entend recruter 20 nouveaux employés (tech, produit, data, marketing, opérations, service clients) d’ici à 2020 pour se développer en France: déjà présente en Ile-de-France, à Lyon et Nice, l’entreprise vise désormais Marseille, Bordeaux, Nantes et Lille. Elle prévoit en outre l’ouverture de nouveaux services comme la garde d’enfants. Enfin, en 2020, la start-up pourrait s’ouvrir à un nouveau pays.

Wecasa: les donnés clés

Fondateurs: Fabien Nendaz, Julien Lestavel, Antoine Chatelain, Anne-Emilie Prévot, Pierre André
Création: 2016
Siège social: Paris
Activité: marketplace de services à domicile
Financement: 4,5 millions d’euros en juillet 2019

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This