A la uneChiffres Cles

Community managers: un salaire médian inférieur à 25 000 euros

Ce chiffre, en baisse par rapport à l’année dernière, est extrait de l’étude annuelle de RegionsJob sur le community management.

RegionsJob, ANOV Agency et le Blog du Modérateur viennent de publier les résultats de leurs troisième enquête annuelle sur le métier de community manager. Menée auprès de 610 community managers, cette enquête nous délivre des informations clés sur le profil type de ces professionnels du digital, leurs employeurs, leur salaire moyen, leur travail quotidien, et leur importance dans l’entreprise.

Qui sont les community managers ?

Le community manager type est une femme, âgée de 26 à 35 ans, et diplômée d’un Bac + 5 en communication ou en marketing. Contrairement à une idée reçue, la majorité des community managers ne sont pas des stagiaires : ceux-ci ne représentent que 16% des interrogés, contre 69% pour les CDI et les CDD regroupés.

Pour quels secteurs travaillent-ils ?

Le secteur qui emploie le plus de community managers est celui de la communication et des médias (35%), loin devant le commerce et la distribution (14%), et l’informatique, les télécommunications et le multimédia (14% également). Pour ce qui est des structures, les PME et les agences digitales restent les principaux employeurs (elles emploient respectivement 35 et 17% des interrogés). Les freelances représentent un peu plus d’un enquêté sur 10

Et les salaires ?

Le salaire médian du community manager, en baisse par rapport à 2012, est inférieur à 25 000 euros bruts annuels. Seulement 7% d’entre eux dépassent la barre des 40 000 euros. Il semble important de relever que l’expérience a plus d’impact sur le salaire que le niveau d’études. Notons également un décalage entre Paris et la Province : dans la capitale, seuls 39% des community managers gagnent moins de 25 000 euros par an, contre 66% dans le reste de la France.

La journée type du community manager

Pour ce qui est des tâches au quotidien, le principal enseignement de cette étude est que le community manager ne passe pas tout son temps de travail à faire du community management. En général, le poste de CM est polyvalent, et l’employé cumule plusieurs fonctions, à tel point que seulement 26% des interrogés occupent plus de 80% de leur temps à la gestion de communautés. Autre fait majeur : ce métier exige une mobilisation permanente (veille, publications),  80% des enquêtés affirmant travailler en dehors de leurs horaires conventionnels.

Vers plus de responsabilités

Enfin, dans l’entreprise, les community managers se sentent de plus en plus responsabilisés : 72% d’entre eux affirment avoir une importance croissante au sein de leur société, et 81% se sentent mieux compris par rapport à l’année dernière.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Community managers: un salaire médian inférieur à 25 000 euros”

  1. Très bonne enquête.. On voit que ce métier évolue un peu, et on il se généralise.. Tout le monde ne deviens pas CM comme ca.. un peu comme les référenceurs à l’époque.. ou tout le monde s’annonçait en expert.. au final les salaires sont tirés vers le bas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This