/ Brand Content

CompaRecycle veut donner une nouvelle vie aux 120 millions de mobiles qui dorment dans vos tiroirs

[Contenu réalisé en partenariat avec CompaRecycle]

A l’occasion de l’Assemblée Générale de l’EBG, qui fête cette année ses 20 ans à la Cité de la Mode et du Design, FrenchWeb a reçu Gaël Brouard, CEO de CompaRecycle.

En 2011, alors qu’il travaille chez Nokia, Gaël Brouard constate l’émergence du marché du rachat aux Etats-Unis notamment, et décide de lancer la même année, CompaRecycle, comparateur de rachat de mobiles d’occasion et autres produits high-tech, qui permet au consommateur de revendre ses produits au meilleur prix et d’échanger son mobile contre des bons d’achats.

Présent en France, en Belgique, au Luxembourg et aux États-Unis depuis 6 mois, CompaRecycle s’appuie sur un réseau physique de plus de 10 000 points de vente et une application qui permet grâce à la géolocalisation de trouver la meilleure offre près de soi. Leur ambition pour ces deux prochaines années est d’être présents dans toute l’Europe d’abord à l’ouest puis à l’Est et de se développer au Canada sous 18 mois.

Quel marché pour l’occasion ?

CompaRecycle revendique 4 millions de reprises en 6 ans et 400 millions d’euros redistribués à l’ensemble des consommateurs. Un chiffre estimé faible par Gaël Brouard, au vu du potentiel du marché.

En effet, à raison de 4 ou 5 mobiles par foyers qui ne sont plus utilisés, ce sont 120 millions de mobiles qui dorment dans nos tiroirs et qui pourraient être recyclés, soit 6,5 milliards d’euros potentiels qui pourraient être réinjectés dans l’économie.

Un geste pour l’environnement

La pénurie de ressources naturelles telles que le cobalt ou le mercure, est totale et affecte l’accès aux pièces nécessaires à la fabrication de smartphones. La réutilisation des pièces d’anciens produits high-tech permettrait le renouvellement total du parc de smartphones grâce au recyclage.

L’économie circulaire, est au coeur de leurs activités, les mobiles récupérés sont testés, remis à neuf, et réintroduits sur le marché comme produits reconditionnés grâce à un réseau d’une trentaine de partenaires sur le recyclage.

Sans en faire un geste militant, CompaRecycle souhaite inciter les particuliers et entreprises à renouveler leurs smartphones et flottes sans surcoût. En passant par ce système les enseignes doublent les volumes et triple la valeur de reprise, ce qui permet donc aux deux parties d’être gagnantes.

Découvrez l’interview Gaël Brouard, CEO de CompaRecycle:

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
CompaRecycle veut donner une nouvelle vie aux 120 millions de mobiles qui dorment dans vos tiroirs
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Essity Ventures : accompagner des start-up pour construire le futur de l’hygiène et de la santé
Comment Capgemini met l’éthique au cœur de l’intelligence artificielle à travers ses métiers
Comment AppStud veut repenser le modèle de l’ESN
Comment Devlyx aide les buralistes à se digitaliser
Comment rendre chaque réunion de travail productive après la crise ?