ActualitéBusinessCarTechTransport

Conduite autonome: soutenue par Amazon, la startup Aurora prépare une IPO à 13 milliards de dollars

AFP

Aurora, une startup américaine spécialisée dans la conduite autonome, a annoncé jeudi son intention d’entrer à Wall Street dans une opération lui donnant une valeur de 13 milliards de dollars. Pour faire ses premiers pas à la Bourse, le groupe va fusionner avec la société d’acquisition à vocation spécifique (Spac, en anglais) Reinvent Technology Partners Y, lancée par le co-fondateur de LinkedIn, Reid Hoffman, et le fondateur de Zynga, Mark Pincus. Cet instrument financier très en vogue permet à une société déjà cotée de lever des fonds pour préparer l’introduction boursière d’une autre entreprise.

Une fois à Wall Street, Aurora s’échangera sous le symbole AUR sur le Nasdaq et s’appellera Aurora Innovation. L’opération doit être finalisée d’ici la fin de l’année. Fondée par des anciens de Google, Tesla et Uber en 2017, Aurora est soutenue entre autres par le géant du commerce en ligne Amazon et le fonds Sequoia dans le secteur bouillonnant de la conduite autonome, qui attire entreprises technologiques comme constructeurs et équipementiers traditionnels. Le groupe avait racheté fin 2020 à Uber sa division spécialisée dans les technologies de conduite autonome ATG.

Commercialiser à grande échelle un système de conduite autonome

Avec environ 1 600 employés désormais, Aurora cherche à commercialiser à grande échelle un système de conduite autonome. Le groupe vise en premier les camions transportant des marchandises et espère pouvoir proposer une solution fin 2023. Il ambitionne ensuite de s’étendre dans les véhicules livrant les marchandises chez les particuliers et les VTC.

« Notre objectif chez Aurora est de rendre le transport des biens et des personnes plus équitable, productif, fiable et, surtout, beaucoup plus sûr qu’il ne l’est aujourd’hui », a déclaré dans un communiqué Chris Urmson, co-fondateur et directeur général de l’entreprise. En s’associant avec de nouveaux investisseurs, « nous nous rapprochons du déploiement des véhicules autonomes », a-t-il ajouté. Il est notamment en concurrence sur ce secteur en plein essor avec Waymo, le projet de véhicules autonomes développé par Alphabet, Cruise, une filiale de General Motors ou Argo AI, qui compte Ford et Volkswagen parmi ses investisseurs.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Conduite autonome: soutenue par Amazon, la startup Aurora prépare une IPO à 13 milliards de dollars
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer