/ InsidersActualitéBusinessTech

[CONFIDENTIEL] Ether, Elon Musk, Nasdaq, Uber, WeWork…

#Cryptominute: Nouveau record pour l’ether, la monnaie rivale du bitcoin

Vous n’en pouvez plus du bitcoin ? Très bien, on va parler de l’ether. La cryptomonnaie de la blockchain ethereum, créée par le développeur russo-canadien de 23 ans Vitalik Buterin, n’en finit plus de battre des records. Son cours a atteint un haut historique à 425,25$, d’après Coinmarketcap.com. Le précédent record était de 414,76$, atteint en juin 2017.

L’ether a pris plus de 5 000% cette année, sa capitalisation est de plus de 40 milliards de dollars. Pour mémoire, celle du bitcoin atteint désormais les 137 milliards de dollars.

#Pari: Elon Musk a fait construire une batterie géante en moins de 100 jours

En mars dernier, sur Twitter, Elon Musk avait défié Mike Cannon-Brookes, le co-fondateur d’Atlassian, une société de logiciels d’entreprise australienne, à propos de la construction d’une batterie géante en Australie.

A ce moment-là en Australie méridionale, les familles subissent des pannes d’électricités récurrentes. Pour pallier ce problème, Elon Musk avait proposé de construire la plus grosse batterie en lithium-ion, d’une puissance de 100 MW/129MWh dotée de 788 systèmes Powerpack, en moins de 100 jours. S’il ne parvenait pas à terminer la bâtisse à temps, l’entrepreneur avait promis qu’il fournirait l’énergie gratuitement. Les travaux ont débuté le 29 septembre.

Ce pari aurait pu lui coûter 50 millions de dollars mais Tesla a relevé le défi. Jeudi, sur Twitter, Elon Musk a félicité ses équipes:

Le lieu sera officiellement inauguré la semaine prochaine. Déjà, le Premier ministre d’Australie méridionale Jay Weatherill se réjouit de cette opération. «Pendant que d’autres ne font que parler, nous mettons en oeuvre notre plan énergétique pour rendre l’Australie-Méridionale plus autosuffisante et assurer son approvisionnement en électricité à des prix plus abordables», s’est-il exprimé dans un communiqué de presse.

La construction de la batterie fait partie d’un plan de 510 millions de dollars australiens pour garantir l’accès à l’énergie dans ce secteur. L’offre de Tesla a été retenue parmi les 90 autres propositions. L’entreprise américaine a construit la batterie avec l’aide de Neoen, une PME française spécialisée dans les énergies renouvelables. La batterie géante devrait pouvoir alimenter 30 000 foyers.

Elon Musk’s New Battery Just Won Him a $50 Million Bet

#Nasdaq: la croissance en Bourse de Square en 2017 plus forte que celles de Facebook, Amazon et Netflix

C’est ce qu’on appelle une fin d’année en apothéose pour Square. La société, spécialisée dans les paiements mobiles et créée par Jack Dorsey, a connu une année spectaculaire à Wall Street. Et pour cause, le cours de l’action de Square a progressé de 232% depuis le début de l’année, selon des données de FactSet partagées par Recode. Cette croissance boursière place l’entreprise loin devant les géants chinois Tencent (+121%) et Alibaba (+114%) ou les Américains Netflix (+57%), Facebook (+55%), Amazon (+50%) et Apple (+47%). Il y a quelques jours, la capitalisation de Square a même dépassé celle de Twitter, l’autre société de Jack Dorsey.

Depuis son introduction en Bourse, la capitalisation de Square a quadruplé pour atteindre son niveau actuel. Dans le même temps, celle de Twitter a chuté de près de 40% par rapport à la clôture de son premier jour à Wall Street il y a cinq ans. Fixée à 26 dollars l’unité pour son IPO, l’action de Twitter avait atteint 44,9 dollars à l’issue de sa première journée sur le marché boursier new-yorkais, valorisant au total le réseau social à hauteur de 24,9 milliards de dollars.

Malgré leurs trajectoires qui viennent de se croiser en Bourse, aucune des sociétés n’est encore rentable. En 2016, Square a concédé une perte nette de 62 millions de dollars tandis que Twitter a perdu 457 millions de dollars dans le même temps. Fondée en 2009, Square, qui a développé une solution permettant aux commerçants d’accepter des paiements par cartes bancaires par le biais d’un lecteur connecté à un smartphone, semble donc en meilleure position pour (enfin) offrir à Jack Dorsey ses premiers bénéfices.

#Uber: Départ du président d’Uber Japon pour WeWork

Ancien de Sony Corp, Masami Takahashi quitte Uber Japon pour rejoindre WeWork. Il avait pris la présidence de la filiale japonaise de la plateforme VTC en 2014, accédant à une certaine célébrité pour avoir souvent représenté l’entreprise lors de conférences ou de passages à la télévision. Uber a du mal à réaliser une percée significative au Japon, ne captant que 1% des courses mensuelles à Tokyo. Au Japon, le marché des taxis était estimé à 25 milliards de dollars en 2015.

Takahashi rejoint WeWork, en vue du lancement des activités du fournisseur d’espaces de travail. La startup, qui a levé 4,4 milliards de dollars auprès de SoftBank, est désormais valorisée 20 milliards de dollars. Elle mène une politique active d’expansion internationale, avec 10 à 20 sites prévus à Tokyo, dont trois ouvriront leurs portes en février 2018.

SoftBank envisage par ailleurs un investissement de 10 milliards de dollars dans Uber.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This