ActualitéStartup

[Crowdfunding] Ulule : 2 ans d’existence et 1400 projets financés !

Chiffres, anecdotes, chantiers en cours, projets…. Hier soir, à l’occasion de son deuxième anniversaire, la plateforme de crowdfunding Ulule a investi les locaux de La Bellevilloise pour faire le point sur son activité dans une ambiance festive.

Fondée fin 2010 par Alexandre Boucherot et Thomas Grange (ex-Doctissimo), la start-up Ulule permet de financer des projets ou produits créatifs, innovants et solidaires grâce à la participation des internautes et de leurs réseaux sociaux.

Basée sur le principe d’une contre-partie non financière, Ulule offre aux entrepreneurs la possibilité de lever des fonds si l’objectif final indiqué est atteint dans un laps de temps prédéfini. Dans le cas contraire, toutes les participations déjà effectuées sont reversées aux internautes.

Dans cette logique de campagne de crowdfunding, les réseaux sociaux constituent un élément majeur. L’idée est en effet de mettre la puissance des ces outils au service des porteurs de projets. Un point clef sur lequel Alexandre n’hésite pas à insister : « La réussite d’un projet tient essentiellement à la motivation de celui qui le porte. Ulule n’a qu’une fonction d’amplification ».

Un principe qui semble faire ses preuves puisque la plateforme, disponible en 6 langues, revendique aujourd’hui 1400 projets financés. Une performance qui ferait d’Ulule le leader du crowdfunding en Europe.

Au total, depuis sa création Ulule aurait donc permis de collecter 4M d’euros grâce à la participation de 90 000 « Ululers », répartis dans 133 pays différents.

« Nous recevons 15 projets par jour » explique Mathieu, Directeur des projets. « Nous en sélectionnons à peu près la moitié sur les seuls critères de l’innovation, la créativité et la solidarité. Avec un taux de probabilité de succès qui atteint 62% sur l’année 2012, c’est presque 3 projets qui sont financés chaque jour sur Ulule ».

Mathieu souligne ici un véritable phénomène de traction : « Les projets qui atteignent 30% de leur objectif ont 88% de chance d’être finalisés. Cette probabilité grimpe à 95% lorsque les projets ont atteint 50% de leur objectif ».

Parmi ces success stories, on retrouve notamment le projet « Chtemele », un jeu de plateau dont l’objectif est de donner aux gens l’envie de comprendre le language HTML. « Outre la communauté geek, l’objectif était de s’adresser au grand public, dont les enfants mais également les personnes en maison de retraite », explique Pascal Mabille, membre du projet.

Malgré une faible notoriété initiale, les équipes de Chtemele se prennent véritablement au jeu « C’est une sorte de story telling, on partage avec les internautes l’avancée de notre projet. Il y a un côté très convivial et un véritable rapport de confiance », raconte Pascal.

Résultat de cette motivation, le projet Chtemele récolte plus de 15 000 €, contre les 12 000 attendus. 1000 plateaux sont actuellement en cours de production et devraient être envoyés aux internautes au cours de l’année 2013.

Deux après sa création, Ulule semble donc faire le plein de belles histoires. Pour continuer à tirer son épingle du jeu dans un marché marqué par la présence de nombreux acteurs, dont KissKissBankBank et ses 2,8M € collectés, la start-up prévoit de lancer de nouvelles fonctionnalités dans les mois à venir.

Au menu : la déclinaison d’Ulule sur smartphones et tablettes début 2013 et un nouveau service de crowdsourcing, qui consiste cette fois-ci à mutualiser les compétences des internautes dans la réalisation d’un projet.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This