ActualitéAmérique du nordBusinessTech

Cybersécurité: les Russes de Wallarm lèvent 2,3 millions de dollars

  • Fondée en 2013 à Moscou, Wallarm, start-up russe spécialisée dans la cybersécurité, s’est exportée outre-Atlantique il y a un an.
     
  • Avec ce nouvel investissement, Wallarm prévoit d’accélérer son expansion commerciale.
     
  • La société russe affirme que plus de 50% de ses revenus proviennent des États-Unis.

 

Le montant

La start-up russe Wallarm, spécialisée dans la cybersécurité, a bouclé un tour de table de 2,3 millions de dollars mené par Partech Ventures. Amino Capital, Gagarin Capital Partners et l’accélérateur américain Y Combinator ont également pris part à cette opération.

Le marché

Fondée en 2013 à Moscou, Wallarm s’est exportée outre-Atlantique il y a un an. Désormais établie à San Francisco, la start-up russe est accélérée par Y Combinator. 

Sur le marché de la cybersécurité, Wallarm doit faire face à une concurrence rude représentée par les Américains McAfee et Symantec, le Russe Kaspersky, le Tchèque Avast Software ou encore l’Israélien Check Point. 

Les objectifs de la Start-up

Avec ce nouvel investissement, Wallarm prévoit d’accélérer son expansion commerciale. Si la majorité de l’équipe est toujours basée à Moscou, la start-up russe souhaite désormais développer son antenne américaine pour conquérir de nouvelles parts de marché. Wallarm affirme d’ores et déjà que plus de 50% de ses revenus proviennent des États-Unis.

Outre le marché américain, la société s’intéresse également à l’Europe, avec l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni en ligne de mire. 

CEO : Ivan Novikov

Lancement : 2013

Siège social : Menlo Park

Activité : cybersécurité

Financement : 2,3 millions de dollars en décembre 2016

Lire aussi : Cybersécurité : Symantec rachète LifeLock pour 2,3 milliards de dollars

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Cybersécurité: les Russes de Wallarm lèvent 2,3 millions de dollars
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD
Télétravail: quelles sont les principales mesures validées par la majorité des partenaires sociaux?
Comment le service de location de voitures Carlili veut s’étendre en France
General Electric s’apprête à supprimer près de 300 postes en France
Unacademy
EdTech: Unacademy lève de nouveaux fonds pour atteindre une valorisation de 2 milliards de dollars
Blast, un programme soutenu par Starburst qui veut faire exploser les startups françaises du spatial