ActualitéBusinessTech

Cybersécurité: les Russes de Wallarm lèvent 2,3 millions de dollars

  • Fondée en 2013 à Moscou, Wallarm, start-up russe spécialisée dans la cybersécurité, s’est exportée outre-Atlantique il y a un an.
     
  • Avec ce nouvel investissement, Wallarm prévoit d’accélérer son expansion commerciale.
     
  • La société russe affirme que plus de 50% de ses revenus proviennent des États-Unis.

 

Le montant

La start-up russe Wallarm, spécialisée dans la cybersécurité, a bouclé un tour de table de 2,3 millions de dollars mené par Partech Ventures. Amino Capital, Gagarin Capital Partners et l’accélérateur américain Y Combinator ont également pris part à cette opération.

Le marché

Fondée en 2013 à Moscou, Wallarm s’est exportée outre-Atlantique il y a un an. Désormais établie à San Francisco, la start-up russe est accélérée par Y Combinator. 

Sur le marché de la cybersécurité, Wallarm doit faire face à une concurrence rude représentée par les Américains McAfee et Symantec, le Russe Kaspersky, le Tchèque Avast Software ou encore l’Israélien Check Point. 

Les objectifs de la Start-up

Avec ce nouvel investissement, Wallarm prévoit d’accélérer son expansion commerciale. Si la majorité de l’équipe est toujours basée à Moscou, la start-up russe souhaite désormais développer son antenne américaine pour conquérir de nouvelles parts de marché. Wallarm affirme d’ores et déjà que plus de 50% de ses revenus proviennent des États-Unis.

Outre le marché américain, la société s’intéresse également à l’Europe, avec l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni en ligne de mire. 

CEO : Ivan Novikov

Lancement : 2013

Siège social : Menlo Park

Activité : cybersécurité

Financement : 2,3 millions de dollars en décembre 2016

Lire aussi : Cybersécurité : Symantec rachète LifeLock pour 2,3 milliards de dollars

Bouton retour en haut de la page
Cybersécurité: les Russes de Wallarm lèvent 2,3 millions de dollars
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies