ActualitéAmérique du nordBusinessTech

Cybersécurité: Symantec rachète LifeLock pour 2,3 milliards de dollars

  • L’acquisition de LifeLock s’inscrit dans la stratégie de Symantec de diversifier ses offres en matière de cybersécurité.
     
  • Pour l'année en cours, le spécialiste américain de la sécurité informatique prévoit des revenus annuels s’élevant à hauteur de 4,4 milliards de dollars (non-GAAP), dont 62% issus des services aux entreprises.
     
  • En 2015, le marché des logiciels de sécurité a augmenté de 3,7%, pour atteindre 22,1 milliards de dollars d’achats, selon le cabinet Gartner.

 

Le groupe californien Symantec a annoncé le rachat de la société LifeLock, spécialisée dans les services de protection contre l’usurpation d’identité. Le montant de l’opération s’élève à 2,3 milliards de dollars. 

L’acquisition de LifeLock s’inscrit dans la stratégie de Symantec de diversifier ses offres en matière de cybersécurité. Sur ce marché très concurrentiel, la société doit notamment affronter l’Américain McAfee, le Russe Kaspersky, le Tchèque Avast Software ou encore l’Israélien Check Point. En 2015, le marché des logiciels de sécurité a augmenté de 3,7%, pour atteindre 22,1 milliards de dollars d’achats, selon le cabinet Gartner.

Bien que la société californienne, qui édite notamment le logiciel antivirus Norton, soit rentable, elle peine à séduire de nouveaux utilisateurs. Et pour cause, les consommateurs ont de plus en plus recours aux appareils mobiles au détriment des ordinateurs traditionnels. «Norton décline en même temps que la part de marché des PC. Cette acquisition ramène 650 millions de dollars de chiffre d’affaires dans l’activité grand public, lui assurant une croissance plus durable», explique Greg Clark, directeur général de Symantec. 

4,4 milliards de dollars de revenus attendus en 2016

En juin dernier, le spécialiste américain de la sécurité informatique avait mis la main sur l’entreprise Blue Coat, qui aide les entreprises à maintenir leur sécurité sur Internet, pour 4,65 milliards de dollars. Plus tôt cette année, Symantec a également vendu l’unité de stockage de données Veritas à Carlyle Group LP pour 7,4 milliards de dollars. 

Après avoir enregistré un chiffre d’affaires de 6,5 milliards de dollars l’an passé (3,9 milliards de dollars sans Veritas), Symantec a vu son chiffre d'affaires s'établir à 3,6 milliards de dollars à l'issue de son exercice fiscal 2016, clos au 31 mars dernier, après la cession de Veritas. Pour l'année en cours, l’entreprise américaine prévoit des revenus annuels s’élevant à hauteur de 4,4 milliards de dollars (non-GAAP), dont 62% issus des services aux entreprises.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Cybersécurité: Symantec rachète LifeLock pour 2,3 milliards de dollars
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link