ActualitéMarketing & CommunicationMedia

Dailymotion : pas d’accord entre Orange et Canal+ pour une entrée au capital

Alors qu’Orange est à la recherche d’un partenaire pour sa filiale Dailymotion, des discussions avaient été engagées avec Canal+. Une opération qui aurait présenté un double avantage : laisser la plate-forme sous pavillon français, et conforter Vivendi, la maison-mère de la chaîne cryptée, dans sa stratégie de renforcement dans les médias, comme souhaité après la vente de SFR.

Mais selon Les Echos, aucun accord n’aurait été trouvé entre les deux parties. En cause : un désaccord sur la composition du capital, pour laquelle le premier opérateur de France n’est pas prêt à lâcher la majorité – ce que souhaitait le groupe audiovisuel -, et la stratégie. Canal+ voulait, selon le journal, accélérer le développement d’une offre payante pour créer un acteur français de la vidéo à la demande avant l’arrivée de l’Américain Netflix. La chaîne de télévision diffuse certains programmes payants au Canada via Dailymotion.

Les négociations devraient donc de nouveau s’ouvrir. Après un échec en 2012 d’un rachat par Yahoo! suite à la volonté du gouvernement de laisser la pépite sous capitaux français, Microsoft s’est déjà montré intéressé, même s’il refuse de monter seul. Stéphane Richard, le PDG d’Orange, avait même confirmé de telles discussions. Le groupe Fimalac – qui a déjà racheté Webedia – serait également intéressé.

Un commentaire

  1. Vivend qui semble opérer une concentration de ses efforts sur le divertissement s’intéressent-il à un rachat de Deezer, créant des synergie Universal Music, et de Dailymotion pour les raisons expliquées plus haut ? Sans parler des synergies possibles entre Dailymotion et Deezer. Dans ce contexte globaliser, je suppose que la création de synergie permettant de mettre en place un véritable écosystème rentable est une nécessité ?

Bouton retour en haut de la page
Dailymotion : pas d’accord entre Orange et Canal+ pour une entrée au capital
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya