A la uneInvestissementsMarketing & Communication

Dan Serfaty emmène Viadeo en Bourse à Paris

Viadeo vise une introduction en Bourse sur la place de Paris. Le réseau social professionnel fondé par Dan Serfaty a déposé son document auprès de l’Autorité des marchés pour une entrée sur Euronext Paris.

En 2006, SeLoger y avait levé plus de 80 millions d’euros. Il y a un mois, c’était le Montpelliérain Awox, spécialisé dans les objets connectés, qui y levait 25 millions d’euros, pour une demande qui dépassait les 107 millions d’euros. Mais d’autres pépites françaises choisissent Wall Street, notamment Criteo qui a levé 250 millions de dollars sur le Nasdaq en octobre 2013. Dans cette lignée, les deux spécialistes de la vidéo publicitaire en ligne Ebuzzing et Teads, qui ont fusionné en mars dernier, visent une IPO sur le Nasdaq dès l’année prochaine.

Le réseau social professionnel pourrait quant à lui s’introduire avant, d’ici à 2015 à Paris, même si la plus faible taille et la moindre liquidité de la place de Paris peuvent potentiellement l’empêcher de lever des montants aussi importants qu’outre-Atlantique, à l’heure où LinkedIn affiche plus de 300 millions d’utilisateurs ce mois-ci – et 473,2 millions de dollars de chiffre d’affaires sur le seul premier trimestre de l’année -, contre une soixantaine pour Viadeo. Interviewé par Le Figaro, M. Serfaty espère atteindre une valorisation entre 180 et 200 millions d’euros et estime que « l’opération sera l’occasion de lever de l’argent afin de poursuivre la croissance du groupe ».

Fondé en 2004, Viadeo est aujourd’hui le second réseau social professionnel mondial et compte plus de 450 salariés. En 2010, il a racheté Tianji, son équivalent chinois pour accélérer dans le pays. Fin 2011, il ouvrait un bureau en Russie. Deux ans plus tard, la pépite française avait levé 24 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques et du Fonds stratégique d’investissement (FSI), depuis intégré à Bpi France. En 2013, il a affiché 30 millions d’euros de chiffre d’affaires pour une perte de 13,1 millions d’euros.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Dan Serfaty emmène Viadeo en Bourse à Paris
Pourquoi Orange s’entête-t-il avec son enceinte connectée Djingo ?
Le Français Snowleader.com lève 10 millions d’euros pour développer son réseau à l’international
Proxyclick lève 13,5 millions d’euros pour digitaliser le registre des visiteurs à l’accueil des entreprises
La startup Front lève 59 millions de dollars pour sa messagerie collaborative
RGPD: Fair&Smart lève 2,2 millions d’euros pour faciliter la gestion des données personnelles
Blossom Capital lève 185 millions de dollars pour rapprocher startups européennes et investisseurs US
Copy link