Actualité

Déploiement de la fibre optique : les maires de France agacés

Les principaux maires de France poussent leur coup de gueule. Ces derniers jugent trop lent le déploiement de la fibre optique à travers le territoire.

En effet, dans un communiqué de l’AMGVF (Association des Maires des Grandes Villes de France), intitulé « Très haut débit: des agglomérations inquiètes et mobilisées » ils expriment leurs préoccupations sur les retards pris par la couverture en fibre optique à domicile (FTTH).

Les élus locaux précisent qu’avec 1,2M de foyers éligibles FTTH, la France ne serait qu’en 17ème position du classement européen du FTTH Council, très loin derrière les pays asiatiques.

Les membres de l’association déplorent également les nombreuses déclarations qui n’ont été assorties d’aucune mesure à caractère obligatoire. Ainsi, selon eux, l’objectif fixé au printemps dernier, des 3600 communes raccordées à la fibre optique d’ici 2015, serait difficilement atteignable. Ces derniers soulignent, enfin, le désengagement marqué de certains opérateurs sur ce dossier.

Fort de ce constat, les élus tirent la sonnette d’alarme et demandent à être considérés comme des interlocuteurs à part entière sur ce sujet. Ils profitent donc de ce communiqué pour énoncer leurs premières revendications. Parmi elles:

  • Connaître, quartier par quartier, les déploiements effectifs des opérateurs.
  • Etre pleinement associés à l’élaboration et à la signature des schémas régionaux ou départementaux d’aménagement numérique.

Pour rappel, le 20 octobre dernier, la Commission européenne a validé une aide à l’Etat français d’un montant de 750 millions d’euros, destinée au déploiement du très haut débit dans les collectivités territoriales.

Un commentaire

  1. Ya pas que les maires qui sont agacés…

    C’est tellement bien géré.. Ya aucune info claire concernant la fibre.

Bouton retour en haut de la page
Déploiement de la fibre optique : les maires de France agacés
E-commerce: comment la startup Stockly veut en finir avec les ruptures de stock
[SEED] Retail : askR.ai lève 1,5 million d’euros pour déployer son coach virtuel en France
[SEED] Osol lève 3 millions d’euros auprès de Christophe Courtin (FLEX-O) et Romain Afflelou (Cosmo)
Amazon Prime, le pari risqué mais réussi de Jeff Bezos
PrestaShop tombe dans le giron du groupe italien MBE Worldwide
Les consommateurs ont-ils davantage confiance dans l’identité numérique ?