ActualitéStartup

Des chauffeurs privés d’Uber protestent contre leurs conditions de travail

Vendredi dernier, certains chauffeurs privés employés par la start-up américaine Uber, se sont réunis devant le siège social de la société pour protester contre leurs conditions de travail.

uber

Une trentaine de chauffeurs scandait ainsi « Pas de respect, pas de travail ». Ces derniers pointent notamment du doigt, des renvois abusifs et une baisse des paies. Selon les conducteurs présents, Uber emploierait également des chauffeurs non professionnels pour diminuer ses coûts.

D’autres manifestations auraient également été organisées à New-York, Los Angeles et Washington, D.C.

2 commentaires

  1. Pour parler de licenciement et de salaire, il faudrait que les chauffeurs soient employés, non? Les sources de Frenchweb ne sont plus ce quelles étaient.

  2. @Jocelyn, exact il s’agit des reversements fait par Uber à ses chauffeurs privés, et des conditions de résiliation des contrats avec certains d’entre eux, trop soumises aux aléas des notes mises par les clients.

Bouton retour en haut de la page
Des chauffeurs privés d’Uber protestent contre leurs conditions de travail
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jean-François Morizur et Nicolas Treps, fondateurs de Cailabs