ActualitéStartup

Des chauffeurs privés d’Uber protestent contre leurs conditions de travail

Vendredi dernier, certains chauffeurs privés employés par la start-up américaine Uber, se sont réunis devant le siège social de la société pour protester contre leurs conditions de travail.

uber

Une trentaine de chauffeurs scandait ainsi « Pas de respect, pas de travail ». Ces derniers pointent notamment du doigt, des renvois abusifs et une baisse des paies. Selon les conducteurs présents, Uber emploierait également des chauffeurs non professionnels pour diminuer ses coûts.

D’autres manifestations auraient également été organisées à New-York, Los Angeles et Washington, D.C.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Pour parler de licenciement et de salaire, il faudrait que les chauffeurs soient employés, non? Les sources de Frenchweb ne sont plus ce quelles étaient.

  2. @Jocelyn, exact il s’agit des reversements fait par Uber à ses chauffeurs privés, et des conditions de résiliation des contrats avec certains d’entre eux, trop soumises aux aléas des notes mises par les clients.

Bouton retour en haut de la page
Des chauffeurs privés d’Uber protestent contre leurs conditions de travail
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse