A la uneActualitéData RoomDesign

[Design] Comment réussir son storytelling par l’image?

Dans un monde hyper connecté, où l’information et l’image nous submergent, les marques et les créatifs sont en quête d’images naturelles, spontanées, prises sur le vif qui prônent davantage la mise en situation que la pose stéréotypée. Cette nouvelle culture iconographique « lifestyle » exprime une forme de rejet de la société ultra connectée dans laquelle nous vivons et est très prisées en ce moment par les marques car, plus qu’illustrative, elle invite au storytelling. 

Privilégiant une mise en avant du naturel, tant pour la lumière que pour la mise en scène ou les personnes et leur langage corporel, les images «lifestyle» conjuguent intimité et crédibilité. Loin des poses travaillées, ces photos résultent d’un savant mélange entre mise en scène et hasard. Elles sont surtout dotées d’un fort pouvoir émotionnel. 

Au-delà de l’aspect esthétique, adopter cette nouvelle iconographie est un réel enjeu pour les marques car le monde change et le public veut des marques qui accompagnent les évolutions sociétales et partagent les mêmes valeurs que lui. Une démarche entreprise par exemple par la banque d’images Fotolia par le biais d’une nouvelle collection intitulée Disconnect pour laquelle Sonia Szóstak, Brice Portolano, Théo Gosselin, trois photographes reconnus pour leurs images dans cette veine lifestyle, ainsi que le réalisateur Pavlé Savic, partiront tour à tour aux Philippines, en Namibie et en Islande pour enrichir la collection Fotolia de leurs photos et vidéos. 

Auteur: Sonia Szóstak – Fotolia        Auteur: Théo Gosselin – Fotolia       Auteur: Brice Portolano – Fotolia


Le choix des destinations n’est pas anodin. Situés aux antipodes, ces trois pays offrent des paysages naturels remarquables et sauvages, cohérents avec la notion d’authenticité des photos lifestyle qui vont inspirer le storytelling. Car pour qu’une image raconte une histoire, elle doit avant tout faire appel à la curiosité et stimuler l’imagination. Quoi de mieux qu’un environnement, des us et coutumes inconnus? Des territoires inconnus que le photographe a toute latitude pour découvrir et raconter au travers de son objectif.

4 conseils pour résussir son storytelling par l’image

  • Devenir un conteur : il n’y a évidemment pas de storytelling sans histoire. Il faut donc en premier lieu avoir une histoire, un message à transmettre

 

  • Définir un protagoniste : un bon scénario, c’est bien. Encore faut-il qu’il soit mis en valeur par un bon casting. Décor, personnages, objets, le protagoniste peut aussi bien être une personne, qu’un voyage ou un produit. L’important est qu’il corresponde aux attentes et au profil de la cible

 

  • Définir l’émotion à transmettre : sympathie ? rire ? responsabilisation ? De votre intention dépendra évidemment votre histoire et vos images. Quoiqu’il en soit, il faut provoquer l’émotion car si on oublie ce qu’on entend, ce qu’on voit, on n’oublie pas ce qu’on a ressenti. Les images doivent donc être évocatrices pour la cible et provoquer l’identification

 

  • Trouver le média et le style iconographique adéquats : que ce soit en photo ou en vidéo, le « lifestyle » est actuellement plébiscité par les photographies car ces photographies prises sur le vif créent une proximité avec le spectateur. En témoigne cette vidéo pour la nouvelle collection Disconnect de Fotolia.

 

 

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

 

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la FrenchWeb, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This