ActualitéChineLes levées de fondsTransport

Didi Kuaidi, le rival chinois d’Uber, en passe de lever 2 milliards de dollars

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Didi Kuadi, le principal rival d'Uber en Chine, serait sur le point boucler un nouveau tour de table de 2 milliards de dollars (environ 1,7 milliard d'euros), selon les informations de Bloomberg. L'agence américaine précise que l'opération, qui devrait être bouclée dans les prochaines semaines, pourrait valoriser la société aux alentours des 25 milliards de dollars (contre plus de 60 millliards pour Uber).

Un tel niveau en ferait l'une des sociétés Tech les plus valorisées dans le pays. A titre de comparaison, le fabricant chinois de smartphones Xiaomi, considéré comme l'une des pépites de la Tech chinoise, disposerait d'une capitalisation supérieure à 40 milliards de dollars.

Uber couvre de nouvelles villes

Ce nouvel investissement survient alors que Didi Kuadi doit affronter la concurrence toujours plus accrue d'Uber en Chine. La firme californienne a fait du marché chinois l'un des axes stratégiques de son développement à l'international et ne cesse d'y mettre les moyens. D'ailleurs, en février, Reuters rapportait que son fondateur Travis Kalanick expliquait y perdre 1 milliard de dollars sur un an.

Une stratégie qui vise à financer le lancement de son service dans toujours plus d'agglomérations pour conquérir des parts. Uber s'est ainsi fixé pour objectif de couvrir une centaine de villes chinoises avec son service avant la fin de l'année, alors que Didi Kuadi dispose encore d'une longueur d'avance avec plus de 400 villes.

Soutenu par Tencent et Alibaba

Pour se renforcer toujours plus en Chine, Uber a dû s'allier avec un acteur local : Baidu. La société qui édite notamment le principal moteur de recherche en Chine a investi plus de 1 milliard de dollars dans le capital d'Uber fin 2014. Par ailleurs, Uber a récemment signé un partenariat avec le service de paiement Alipay afin de permettre aux touristes chinois de payer leurs courses réalisées en Uber lors de leurs déplacements à l'étranger.

Pour affronter Uber, qui dispose de moyens financiers colossaux après avoir réalisé plusieurs levées de fonds records, Didi Kuadi s'est donc lui aussi rapproché des investisseurs. La société chinoise, née de la fusion entre Didi Dache et Kuaidi Dache, deux anciens rivaux du secteur, est soutenue financièrement par le géant de l'e-commerce Alibaba et le groupe Tencent (qui édite notamment l'application de messagerie instantanée WeChat).  Mais c'est aussi hors de Chine que Didi Kuaidi affronte Uber. La société a pris une participation dans Lyft, le rival d'Uber aux Etats, en septembre 2015.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Didi Kuaidi, le rival chinois d’Uber, en passe de lever 2 milliards de dollars
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media