A la uneEdTechLes levées de fondsLyon

digiSchool lève 14 millions d’euros et attire la famille Mulliez à son capital

digiSchool vient de lever 14 millions d’euros auprès de Creadev, la société d’investissement de la famille Mulliez (à la tête d’Auchan notamment), et de SEPFI, la holding d’investissement de la famille La Villeguerin, et de la BPI. A l’issue de cette opération, Isabelle Weill, ex-associée cofondatrice de CCM Benchmark, et Clément Cezard, directeur développement de Netflix pour l’Europe, rejoingnent l’advisory board de la start-up. En 2013, l’entreprise avait bouclé un tour de table de 3 millions d’euros.

La société, qui édite 13 sites Internet thématiques et une dizaine d’applications mobiles, revendique 300 000 contenus éducatifs et une audience de 8,1 millions de visites en janvier 2016. Mais pour aller plus loin, la start-up crée aussi des salons, comme les «24 heures de l’orientation». Six ont eu lieu en 2015. L’objectif est d’atteindre la centaine d’événements organisés dès 2017.

Une quarantaine de recrutements prévus

Mais au-delà des contenus, digiSchool se veut aussi une entreprise technologique (développement de sites Web, d’applications, de services…). Aujourd’hui, 23 personnes travaillent à la R&D, sur une soixantaine de salariés. C’est d’ailleurs sur cette technologie que compte se reposer la start-up pour se développer à l’international. «Nos premières cibles sont l’Angleterre et l’Espagne», explique Anthony Kuntz, le cofondateur, même si d’autres marchés sont visés à terme.

La société veut également renforcer ses effectifs : actuellement composée d’une soixantaine de salariés, digiSchool prévoit d’atteindre les 100 collaborateurs et de «doubler ses effectifs» d’ici en 2017.

Interview de Anthony Kuntz et Thierry Debarnot, les cofondateurs de digiSchool :

[

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
digiSchool lève 14 millions d’euros et attire la famille Mulliez à son capital
E-santé: DentalMonitoring, nouvelle licorne française après une levée de 150 millions de dollars
360Learning, fleuron de l’EdTech française, lève 200 millions de dollars
Batch, la startup de Simon Dawlat (AppGratis), boucle un tour de table de 20 millions d’euros
RH: Next Station lève 1,5 million d’euros pour favoriser le recrutement à l’étranger
PropTech : Sharies lève 15 millions d’euros pour miser sur l’essor du coliving
Qui est Aiven, nouvelle licorne nordique?