ActualitéBusinessHealthcare

Données personnelles: la Cnil reçoit une plainte contre Doctissimo

AFP

L’ONG Privacy International a déposé une plainte à la Cnil contre le site Internet Doctissimo (groupe TF1) pour non respect de la législation sur les données personnelles, a-t-elle indiqué dans un communiqué. Doctissimo « ne respecte pas la loi en ce qui concerne son usage des cookies (traceurs) et autres technologies de suivi d’activité sur les appareils des utilisateurs », a affirmé Privacy International dans le communiqué publié sur son site Internet.

La Cnil, gardien des données personnelles des Français, a confirmé le dépôt de cette plainte, sans donner plus de détails. L’initiative s’inscrit dans le cadre d’une campagne lancée par Privacy International visant les sites d’information médicale en Europe. Ces sites ont accès à des données particulièrement sensibles puisque que les recherches des internautes peuvent donner des renseignements sur leur état de santé. Privacy International s’inquiète en particulier des données partagées avec les acteurs de la publicité, qui cherchent à adresser des messages ciblés aux internautes en fonction de leurs recherches sur la toile.

« Un manque de transparence »

Selon elle, Doctissimo partageait des données « avec 556 partenaires » en avril 2020, à la date de son dernier contrôle. Doctissimo « participe à un écosystème publicitaire que nous combattons, celui de la publicité ciblée », a expliqué à l’AFP Eliot Bendinelli, de Privacy International. « Il y a un manque de transparence » des grands sites Internet comme Doctissimo sur l’utilisation qui est faite des données des internautes, a-t-il estimé. Doctissimo « n’a pas le comportement qu’on est en droit d’attendre de lui ». Le modèle économique de Doctissimo repose sur le financement par la publicité, comme « l’ensemble des sites offrant des contenus éditoriaux en accès libre », a pour sa part estimé un responsable de Doctissimo. Mais le site « ne commercialise pas les données personnelles relatives à la santé » des internautes, a-t-il déclaré à l’AFP.

La plainte a été déposée le 26 juin, mais Doctissimo a déjà commencé à revoir certaines pratiques, a précisé Privacy International. Doctissimo a ainsi changé sa procédure de recueil de consentement aux cookies par l’internaute. Le site est passé d’un simple consentement tacite -la navigation sur Doctissimo signifiant l’acceptation des cookies- à un consentement explicite nécessitant un clic de l’internaute, a précisé l’ONG.

Bouton retour en haut de la page
Données personnelles: la Cnil reçoit une plainte contre Doctissimo
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis
Alban Sayag, COO de YouSign
[Build Up] YouSign accélère son développement produit avec l’acquisition de Canyon