ActualitéAmérique du nordBusinessFoodTechInvestissementsLes levées de fonds

DoorDash lève 600 millions de dollars pour creuser l’écart avec Uber Eats

Il y a quelques jours, nous vous faisions état de discussions entre DoorDash, spécialiste américain de la livraison de repas, et des investisseurs pour un nouveau tour de table. La série G vient d’être confirmée pour un montant de 600 millions de dollars qui valorise précisément l’entreprise à 12,6 milliards de dollars.

Ce dernier financement fait grimper à 2 milliards de dollars les fonds levés par la société depuis sa création en 2013. Il fait aussi entrer deux nouveaux investisseurs au capital de la société: Darsana Capital Partners et Sands Capital. Ils rejoignent donc la cohorte des prestigieux fonds qui soutiennent déjà DoorDash à l’instar de Sequoia Capital, Y Combinator, SoftBank Vision Fund ou encore Temasek Capital Management. Mais pourquoi l’entreprise plaît-elle tant?

Fondé par Andy Fang, Evan Moore, Stanley Tang et Tony X, alors étudiants ou jeunes diplômés de Stanford, en 2013, DoorDash se place aujourd’hui en seconde position sur le marché américain de la livraison de repas, devant Uber Eats mais derrière le leader Grubhub.

Livraison de courses, B to B…

L’entreprise revendique un taux de croissance de plus de 60% depuis sa série F réalisée en février dernier et de 280% sur un an pour un volume de transactions annualisé de 7,5 milliards de dollars en mars. Cependant, elle n’est toujours pas rentable et ne dévoile pas son chiffre d’affaires. Malgré les déboires d’Uber en Bourse ou les moins bonnes performances actuelles de l’action du leader Grubhub coté depuis 2014, l’écosystème Tech croit encore à l’avenir de la livraison de repas, comme l’a d’ailleurs rappelé le tour de table de 575 millions de dollars réalisé par la britannique Deliveroo avec Amazon en principal investisseur.

DoorDash de son côté est aujourd’hui présent dans plus de 4 000 villes à travers les États-Unis et le Canada. L’entreprise travaille aussi bien avec les restaurants qu’avec les supermarchés via des partenariats pour la livraison de courses. Elle développe également un volet B to B via DoorDash Drive, sa plateforme d’approvisionnement en marque blanche qui assure la livraison directe pour les entreprises. C’est d’ailleurs un des axes que souhaitent renforcer l’entreprise via ce tour de table et ce qu’elle estime être un de ses principaux relais de croissance. Avec cette levée, DoorDash parviendra peut-être à encore creuser l’écart avec UberEats et au moins conforter sa place de second. 

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
DoorDash lève 600 millions de dollars pour creuser l’écart avec Uber Eats
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link