AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessCarTechInvestissementsStartupTech

Après avoir levé 530 millions de dollars auprès d’Amazon, Aurora rachète Blackmore

La consolidation du secteur de la voiture autonome se poursuit. Déjà très avancée sur le sujet, la start-up américaine Aurora multiplie les opérations pour devenir l’une des références du marché. La dernière annonce de la société basée à Palo Alto fait état de l’acquisition de la start-up Blackmore, spécialisée dans les capteurs LiDAR pour les voitures autonomes. Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé. Avant son rachat, Blackmore avait effectué deux tours de table pour lever au total 21,5 millions de dollars, notamment auprès de BMW i Ventures et de Toyota AI Ventures.

Fondée en 2016, comme Aurora, par Jim Curry, Randy Reibel et Trenton Berg, Blackmore développe des capteurs LiDAR destinés à rendre les voitures capables de rouler sans chauffeur. La technologie LiDAR est basée sur l’émission de courtes impulsions de lumière laser, de manière à ce que le logiciel intégré au véhicule autonome soit en mesure de générer une image 3D en haute définition de l’environnement autour du véhicule en temps réel.

Toutefois, parmi les quelque 70 entreprises développant des capteurs LiDAR, Blackmore se distingue en développant une technologie LiDAR à onde continue modulée en fréquence (FMCW), qui émet une onde continue de faible puissance. Cela permet ainsi de mesurer une distance avec une plage dynamique plus élevée et une vélocité instantanée, ce qui signifie que le capteur peut mesurer la vitesse des objets arrivant ou s’éloignant de la voiture. Le capteur LiDAR de Blackmore est également conçu de manière à faire face à des conditions difficiles, comme la lumière directe du soleil et des environnements multi-LiDAR.

Cruise était également intéressé par Blackmore 

Cette approche avait séduit Cruise, la filiale de General Motors (GM) dédiée aux voitures autonomes, qui aurait étudié l’an passé la possibilité d’un rachat de Blackmore, selon des sources proches du dossier citées par TechCrunch. Si aucun accord n’est finalement sorti des discussions entre les deux entreprises en 2018, Cruise avait pris soin de se renforcer un an plus tôt en mettant la main sur Strobe, une autre start-up spécialisée dans les capteurs LiDAR. Outre Cruise, des géants comme Google (Waymo), Uber, Lyft ou encore Apple se sont également lancés dans la course à la voiture autonome.

Néanmoins, bien qu’étant l’une des start-up les plus prometteuses dans ce secteur, Aurora assure pour l’instant ne pas être intéressée par la fabrication de voitures autonomes ou de capteurs LiDAR. La société américaine réfléchit plutôt à intégrer la technologie de Blackmore dans son dispositif de conduite autonome. 

Amazon, nouvel actionnaire d’Aurora qui rêve de la livraison autonome 

Depuis sa création en 2016, Aurora a levé 620 millions de dollars. Après une première levée de 90 millions de dollars en février 2018, la société a frappé fort un an plus tard en bouclant un tour de table de 530 millions de dollars mené par Sequoia Capital, avec une participation «significative» d’Amazon. La conduite autonome permettrait en effet au géant américain d’optimiser son processus de livraison. 

En plus de livrer ses produits plus rapidement, Amazon cherche surtout à réduire le coût de la livraison sur le «dernier kilomètre». En début d’année, le groupe de Jeff Bezos a d’ailleurs commencé à tester à Seattle, où est basé le siège d’Amazon, la livraison de colis via un robot-livreur baptisé «Scout».

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This