ActualitéAffaires publiquesBusinessEuropeIndustrieTech

Doté de 10 milliards d’euros, le fonds d’Emmanuel Macron veut bâtir «l’industrie du futur»

  • Ce nouveau fonds sera alimenté par les dividendes ou la cession des actions d’entreprises possédées de manière minoritaire par l’État.
     
  • Bpifrance pourrait être aux manettes de ce fonds.
     
  • En 2016, Bpifrance a réalisé près de 1,7 milliard d’euros de cessions dans des grands groupes et entreprises de tailles intermédiaires (ETI).

 

Emmanuel Macron a levé le voile sur son programme présidentiel. Dans le flot des propositions annoncées par le candidat d’En Marche, une annonce attire particulièrement l’attention des jeunes pousses françaises. Emmanuel Macron a ainsi promis la création d’un fonds pour l’industrie et l’innovation. Ce dernier sera doté de 10 milliards d’euros pour financer «l’industrie du futur».

Vraisemblablement, Bpifrance pourrait être aux manettes de ce fonds. «Nous concentrerons progressivement la gestion de l’ensemble des aides à l’innovation de l’État et de ses opérateurs au sein de Bpifrance», est-il ainsi précisé sur le site Internet du candidat à la présidentielle.

Trois priorités au coeur de cette annonce 

Ce nouveau fonds sera alimenté par les dividendes ou la cession des actions d’entreprises possédées de manière minoritaire par l’État. L’ancien ministre de l’Économie a sans doute été inspiré par les résultats de Bpifrance. En 2016, l’organisme de financement et de développement des entreprises françaises, détenu à parts égales par l’État français et la Caisse des dépôts (CDC), a en effet réalisé près de 1,7 milliard d’euros de cessions dans des grands groupes et entreprises de tailles intermédiaires (ETI).

A travers ce fonds pour «l’industrie du futur», Emmanuel Macron souhaite mettre l’accent sur trois priorités : «l’investissement dans des initiatives locales visant à accompagner les transitions industrielles ou à réindustrialiser des territoires déjà touchés par la désindustrialisation», «la démultiplication de la dynamique de l’industrie du futur», et «le développement de solutions innovantes contribuant à relever les défis clés de la transformation énergétique, environnemental, numérique et démographique de notre société».

Lire aussi : Emmanuel Macron aux entrepreneurs : «Le pays a besoin que vous preniez des risques»

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This