Business

Dreamnex joue la carte de la profitabilité dans un contexte de crise

Créé en février 2000 en pleine explosion de la bulle internet, par Patrice Macar DreamNex s’est très vite imposé comme le leader en France du secteur du charme sur Internet notamment au travers de la marque SexyAvenue.

Après 10 ans de croissance, le chiffre d’affaires annuel 2010 s’établit à 61,2 M€, en repli de 9% par rapport à l’exercice précédent. Le charme n’est pas insensible à la crise, Patrice Macar avait prévenu les marchés, et depuis 2009 a décidé d’optimiser la profitabilité du groupe, qui déclare t il  » reste notre priorité, et nous confirmons à ce titre notre attente d’une marge opérationnelle supérieure à 20% pour l’exercice 2010″.

En 2010, l’activité Services Interactifs qui regroupe notamment les services Rencontre, VOD, Webcams, et Jeux d’argent, représente 89% du chiffres d’affaires de Dreamnex, et totalise 54,5 M€ sur l’exercice 2010, en recul de 9% sur un an. Les évolutions étant contrastées selon les services.

Les activités liées à la rencontre a été particulièrement dynamique et affiche une forte progression sur l’ensemble de l’année 2010, notamment grace au lancement du nouveau site WeKiss, qui élargit le marché de DreamNex aux rencontres amoureuses et à l’international.

Les services de webcam sont restés stables, ce sont les services de VOD qui ont le plus souffert en raison de la concurrence de sites gratuits parallèlement, les résultats de la stratégie de montée en gamme de Patrice Macar se font attendre.

A l’instar de nombreux acteurs, Dreamnex a pris le virage du jeu d’argent en passant des accords avec des professionnels du secteur, qui malgré une forte hausse du chiffre d’affaires, reste marginal au sein du groupe.

Quant à la vente de produits physiques (11% du chiffre d’affaires), elles s’établissent à 6,8 M€ sur l’année 2010, en recul de 9,4% par rapport à l’exercice précédent.

Pour Patrice Macar: « L’exercice 2010 restera une année contrastée, marquée à la fois par le recul d’une activité historique, et le développement rapide de nouvelles activités, démontrant la capacité du Groupe à s’adapter aux évolutions de l’internet, secteur en perpétuel mouvement. Cette stratégie d’adaptation sera accentuée en 2011, DreamNex préparant le lancement de nouvelles activités, qui tireront profit des fortes compétences acquises par le Groupe en termes de création de sites, d’acquisition de trafic et d’optimisation des paiements.  »

Dreamnex est coté en bourse depuis mars 2007 sur Eurolist C Paris. Le Groupe est basé à Aix-en-Provence, avec des filiales en Belgique, Suisse, au Luxembourg et à Malte, et regroupe près de 90 collaborateurs.

Suivez moi
Bouton retour en haut de la page
Dreamnex joue la carte de la profitabilité dans un contexte de crise
[Série C] La startup belge Cowboy lève 80 millions de dollars pour accélérer la vente de ses vélos électriques connectés aux États-Unis
Comment 800 Tech contribuent à l’innovation de Cdiscount
La stratégie de Teads pour s’imposer sur le marché très compétitif de la pub digitale
Redressement judiciaire pour Sigfox, à la recherche de nouveaux acquéreurs.
[Série B] Pretto lève 30 millions d’euros pour déployer sa plateforme en B2B
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?